Suisse
Drogue

Trafiquant de cannabis et de cocaïne arrêté dans l'Est vaudois

Trafiquant de cannabis et de cocaïne arrêté dans l'Est vaudois

Un policier de la Police de Lausanne effectue un controle d'une voiture lors de la campagne de prevention routiere pour la rentree scolaire 2018 ce lundi 27 aout 2018 a Lausanne. A l'occasio ...
Image: KEYSTONE
Interpellé le 8 mars dernier, le Français âgé de 31 ans a reconnu vendre, cultiver et consommer du cannabis, mais également consommer et vendre de la cocaïne.
22.11.2021, 10:1022.11.2021, 11:32
Plus de «Suisse»

La police cantonale a mis la main sur un trafiquant de cannabis et de cocaïne actif dans l'Est vaudois. Ce Français âgé de 31 ans a été interpellé le 8 mars dernier par les gendarmes du poste d'Aigle (VD) dans une commune de la région, où il résidait illégalement.

Lors de la fouille de l'appartement, les policiers ont découvert 12 plants de chanvre, plus de 1 kg de résine de cannabis, 870 grammes d'herbe de cannabis, 97 grammes de pollen de cannabis et 24 grammes de cocaïne, ainsi que tout le matériel nécessaire à sa culture en intérieur (trois tentes), a communiqué lundi la police. Tous ces produits ont été saisis.

Vente et consommation de cocaïne

Lors de son audition, le trentenaire a reconnu vendre, cultiver et consommer du cannabis, mais également consommer et vendre de la cocaïne. En outre, les contrôles ont montré qu'il séjournait illégalement en Suisse depuis le printemps 2020 et conduisait un véhicule, tout en étant sous le coup d'un retrait de permis en France. Il a été placé en détention provisoire.

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité du procureur du Ministère public STRADA afin de déterminer l'entier de l'activité délictueuse du prévenu. Elles sont menées par les gendarmes du poste d'Aigle. (sda/ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une voie de médecine générale testée aux urgences de Sion (VS)
Des médecins généralistes de garde prennent désormais en charge des personnes arrivées aux urgences de l'Hôpital de Sion en soirée pour une situation non urgente. Un projet pilote testé durant quatre mois et qui doit contribuer à désengorger le service.

La mise en place de cette voie de médecine générale aux urgences (VMGU) «est le fruit d'un long travail» entre les différents partenaires impliqués, a indiqué jeudi à la presse Mathias Reynard, chef du département de la santé, des affaires sociales et de la culture. Le canton a approché des médecins généralistes des cercles de garde de Sierre, Sion et Martigny pour mettre sur pied cette expérience pilote.

L’article