DE | FR

Trafiquant de cannabis et de cocaïne arrêté dans l'Est vaudois

Image: KEYSTONE
Interpellé le 8 mars dernier, le Français âgé de 31 ans a reconnu vendre, cultiver et consommer du cannabis, mais également consommer et vendre de la cocaïne.
22.11.2021, 10:1022.11.2021, 11:32

La police cantonale a mis la main sur un trafiquant de cannabis et de cocaïne actif dans l'Est vaudois. Ce Français âgé de 31 ans a été interpellé le 8 mars dernier par les gendarmes du poste d'Aigle (VD) dans une commune de la région, où il résidait illégalement.

Lors de la fouille de l'appartement, les policiers ont découvert 12 plants de chanvre, plus de 1 kg de résine de cannabis, 870 grammes d'herbe de cannabis, 97 grammes de pollen de cannabis et 24 grammes de cocaïne, ainsi que tout le matériel nécessaire à sa culture en intérieur (trois tentes), a communiqué lundi la police. Tous ces produits ont été saisis.

Vente et consommation de cocaïne

Lors de son audition, le trentenaire a reconnu vendre, cultiver et consommer du cannabis, mais également consommer et vendre de la cocaïne. En outre, les contrôles ont montré qu'il séjournait illégalement en Suisse depuis le printemps 2020 et conduisait un véhicule, tout en étant sous le coup d'un retrait de permis en France. Il a été placé en détention provisoire.

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité du procureur du Ministère public STRADA afin de déterminer l'entier de l'activité délictueuse du prévenu. Elles sont menées par les gendarmes du poste d'Aigle. (sda/ats)

Plus d'articles sur la Suisse

Le cannabis, bientôt légal en Suisse? Ailleurs, ça roule!

Link zum Artikel

«Pourquoi la Suisse achète-t-elle des avions de combat aussi chers?»

Link zum Artikel

La Coupe de Suisse de football en est-elle vraiment une?

Link zum Artikel

Où auront lieu les marchés de Noël en Suisse romande?

Link zum Artikel
Contre Omicron, fermer les frontières est inutile, il faut soutenir l'Afrique
Le nouveau variant du Covid-19 s'est déjà propagé à travers le monde. Il est surtout le symbole du manque de soutien au continent africain dans sa lutte contre le coronavirus. Explications.

La découverte du variant B.1.1'529 du Sars-CoV-2, baptisé Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), suscite l'inquiétude au niveau mondial, et a mis la planète en état d'alerte général. Et pour cause: l'OMS l'a déclaré «variant préoccupant», car sa protéine Spike présente un large éventail de mutations, ce qui fait craindre que les vaccins et les traitements actuels s'avèrent moins efficaces pour le combattre le Covid-19.

L’article