DE | FR

Les militants du climat s'attaquent à la place financière suisse

Ils demandent à la place financière suisse d'arrêter immédiatement ses investissements dans les énergies fossiles. Trois points à retenir.
26.07.2021, 14:5526.07.2021, 17:37
Les militants du climat sur la Paradeplatz à Zurich.
Les militants du climat sur la Paradeplatz à Zurich.Image: sda

Les activistes du climat demandent à la place financière suisse d'arrêter immédiatement ses investissements dans les énergies fossiles. Ils ont remis leurs revendications, lundi, à Credit Suisse sur la Paradeplatz à Zurich.

Qu'est-ce que les activistes revendiquent?

Ce que les militants de «Rise Up For Change» demandent:

  • L'arrêt des investissements dans les énergies fossiles.
  • La divulgation des flux financiers vers ce secteur dans les énergies fossiles.

Le mouvement demande à la Banque nationale suisse (BNS) «d'assumer sa responsabilité sociale et d'encourager les banques privées à assurer la transparence et à cesser les investissements et financements fossiles». La Confédération, les cantons et l'autorité de surveillance financière (Finma) devraient aussi veiller à ce que les bénéfices de la BNS soient «utilisés pour une solution sociale à la crise climatique».

Dans sa lettre, le mouvement accuse Credit Suisse de «greenwashing», un procédé qui consiste à se donner une image de responsabilité écologique sans réelles actions en faveur de l'environnement.

Pourquoi ces revendications?

«La place financière suisse est responsable d'impacts climatiques catastrophiques et de violations des droits humains. Les grandes banques comme Credit Suisse et UBS, mais aussi la Banque nationale suisse investissent des sommes considérables dans l'extraction des combustibles fossiles»
Jonas Kampus, porte-parole de «Rise Up For Change»

Si toutes les énergies fossiles des projets encore prévus devaient être brûlées, cela entraînerait un réchauffement de la planète de deux degrés Celsius, estime «Rise Up For Change». «Nous craignons pour notre avenir», peut-on lire dans la lettre adressée à la place financière.

Quelles sont les actions prévues?

Les militants du climat veulent organiser un camp climatique sur le terrain vague du Hardturm du 30 juillet au 6 août à Zurich. Une manifestation est également prévue le 6 août à Berne. (jah/ats)

Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)

1 / 13
Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'UE attend que la Suisse «lui propose des solutions crédibles»
Petros Mavromichalis, ambassadeur de l'Union européenne à Berne, estime que l'UE a fait des «concessions majeures», et attend des propositions de la Suisse.

L'Union européenne (UE) ne fait pas pression sur la Suisse en l'excluant du programme de recherche «Horizon Europe», assure son ambassadeur en Suisse Petros Mavromichalis. Elle attend «qu'on lui propose des solutions crédibles» pour avancer dans les négociations.

L’article