DE | FR
Les voitures de Google avaient fait les gros titres au moments de filmer les rues de Suisse. Apple lui emboite le pas.

Les voitures de Google avaient fait les gros titres au moment de filmer les rues de Suisse. Apple lui emboite le pas. Image: KEYSTONE

Apple va filmer toutes les routes de Suisse. Et nous avec?

Des années après que Google a fait parler de lui en filmant les rues de Suisse, pour les mettre en ligne avec son «Street View», Apple envoie des dizaines de voitures-caméras dans les rues.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Quand est-ce que l'opération d'Apple va commencer?

Selon Apple, plusieurs dizaines de véhicules seront en circulation dans toute la Suisse. Pour l'instant, elles devraient circuler jusqu'à la mi-septembre au moins. Toutes les routes accessibles au public seront couvertes.

Des informations sur les parcours de ces caméras seront publiées sur le site web d'Apple (👉 ici, mais il n'y a rien à y voir pour l'instant). Un formulaire en ligne sera ensuite disponible, pour saisir les adresses qui ne doivent pas être filmées.

Quel est l'objectif d'Apple?

Les véhicules, qui sont équipés de caméras et de capteurs, doivent rouler sur les routes publiques de Suisse et collecter un maximum de données pour Apple Maps. En effet, les Californiens veulent promouvoir leur propre service de cartographie – le concurrent de Google Maps – en terres helvétiques.

Pour rappel, Google avait été contrecarré dans une opération similaire en 2009. Le haut responsable de la protection des données en Suisse a intenté une action en justice pour violation de la protection des données et a obtenu partiellement gain de cause.

De son côté, depuis quelques années, Apple a rassemblé un ensemble de données très détaillées pour son propre service de cartographie, résume macprime.ch (un magazine en ligne dédié à la marque). De cette manière, Apple veut se détacher de ses fournisseurs de données:

«Comme pour de nombreuses autres régions du monde, Apple se procurait les géodonnées de la Suisse dans son application "Maps" principalement auprès du fabricant de systèmes de navigation TomTom. TomTom, quant à lui, compile son jeu de données à partir de géodonnées provenant d'autres services - dans ce pays, par exemple, via l'Office fédéral de topographie.»

source macprime.ch

Récemment, Apple a également commencé à utiliser des données cartographiques provenant directement de l'Office fédéral de topographie (Swisstopo) pour l'application Maps. Cela devrait permettre d'obtenir des informations encore plus précises et actualisées, avant le renouvellement complet de l'«Apple Maps» suisse. A noter que l'on ne sait pas encore si Apple a également prévu des aperçus avec la vue en trois dimensions.

Les passants seront-ils photographiés?

Certainement. Toutefois, les règles de protection des données qui s'appliquent en Suisse seront respectées, soulignent les responsables. Ainsi, les visages et les plaques d'immatriculation seront rendus méconnaissables avant d'être publiés sur Apple Maps.

A titre de comparaison, Google – qui lui aussi filme les rues pour Street View – doit se plier à des règles strictes. Une décision du tribunal fédéral (datant de 2012) l'oblige à filmer à une hauteur maximale de deux mètres, afin de garantir le respect de la vie privée dans les jardins, par exemple. En outre, la population devait être informée en ligne avant chaque tournée.

Dans ce contexte, Google s'est vu accorder un taux d'erreur d'«environ 1 %» pour l'anonymisation automatique des données personnelles. Pour finir: une anonymisation complète est requise pour les images d'«installations sensibles», telles que les prisons ou les hôpitaux.

Comment reconnaître les voitures d'Apple?

Lors d'une réunion d'information jeudi, la marque à la pomme n'a pas donné plus de détails sur le type de véhicules qu'elle allait employer. On sait, cependant, qu'il s'agira de voitures blanches.

Une voiture Apple Maps photographiée en Allemagne en avril 2021.

Une voiture Apple Maps, photographiée en Allemagne, en avril dernier. source: twitter

A noter qu'elles ne seront pas très discrètes: la structure accueillant l'appareil photographique – perchée sur le toit – sera relativement visible. Il s'agit des caméras haute-performance et aussi des capteurs lidar, une méthode apparentée au radar, qui est utilisée pour mesurer précisément les voies de circulation.

Quand les images seront-elles sur Apple Maps?

Selon macprime.ch, les versions précédentes d'Apple Maps montrent qu'«il faut généralement deux ans ou plus entre les premiers levés et le déploiement du nouveau matériel cartographique».

Adapté de l'allemand par jah, le texte original ici.

Après la face cachée des véhicules Apple, celle des influenceuses

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Interview

L'Europe enterre les voitures à essence et force la Suisse à l'imiter

Ce mercredi, la commission européenne a annoncé sa volonté de mettre fin aux ventes de voitures à essence dès 2035. Une décision de promouvoir les voitures électriques qui va se répercuter en Suisse. Décryptage avec François Launaz, président d'Auto-Suisse, l'association des importateurs automobiles.

Êtes-vous surpris par l'annonce de la commission européenne de bannir les voitures à essence dès 2035?François Launaz: Non, cela fait un moment que ça bougeait dans la marmite. Le passage au tout électrique, c'est une tendance qui est dans l'air, les marques s'y préparent gentiment. Mais 2035, c'est très court, c'est un immense challenge. Tout le monde va devoir accélérer. Pour certaines marques, ce sera possible, mais je ne sais pas si toutes pourront suivre. C'est une vraie …

Lire l’article
Link zum Artikel