DE | FR

Vers une baisse des réserves des caisses-maladie au profit des assurés

Les cartes de plusieurs assurances-maladie, en Suisse.
Les cartes de plusieurs assurances-maladie, en Suisse.Image: sda
Le Conseil fédéral veut inciter les assureurs maladie à réduire leurs réserves, au profit des assurés.
14.04.2021, 14:3314.04.2021, 15:54

Actuellement, les assureurs maintiennent des réserves financières bien plus conséquents que celles requises par la loi. C'est pour cette raison que le Conseil fédéral veut inciter les sociétés de couverture maladie à réduire leurs réserves, au profit des assurés.

En 2020, les réserves des assurances maladies, en Suisse, atteignaient 11.3 milliards de francs. La révision de l'Ordonnance sur la surveillance sur l'assurance maladie doit permettre de limiter cette tendance en encourageant les assureurs à calculer les primes au plus proche des coûts pronostiqués et à réduire les réserves lorsque c'est possible.

La nouvelle ordonnance

La nouvelle ordonnance prévoit d'agir sur deux mécanismes existants qui permettent de corriger de trop grandes différences entre les primes encaissées et les coûts effectifs:

  1. La réduction volontaire des réserves et le remboursement des primes encaissées en trop.
  2. La limite à partir de laquelle un assureur peut réduire les réserves sera abaissée. Actuellement, il doit disposer de réserves au moins supérieures à 150% du niveau minimal prescrit par l'ordonnance. Ce seuil passera à 100%.

Les conditions de remboursement des primes encaissées en trop seront précisées. La révision de l'ordonnance entrera en vigueur le 1er juin prochain. Elle sera appliquée pour la première fois lors de l'approbation des primes 2022. (ats)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Le lobby de l'argent freine la lutte contre la mafia en Suisse»
La lutte contre le crime organisé a toujours été difficile en Suisse, déplorent deux spécialistes. Si peu de progrès ont été faits depuis 50 ans, les choses pourraient commencer à bouger.

La journaliste d’investigation Madeleine Rossi était en train de boire un café dans la vieille ville de Lucerne. Un rédacteur en chef d'un média romand s'est alors manifesté. Il lui a demandé son avis sur l’affaire Nespresso, où 500 kilos de cocaïne ont été découverts dans une usine à Romont. En quête d’explications, il était logique que les médias se tournent vers une des grandes spécialistes de la mafia italienne en Suisse.

L’article