DE | FR

L'armée a trouvé le moyen de se débarrasser de ses masques périmés

Tout est (presque) bien qui finit bien pour l'armée suisse, qui va pouvoir échanger gratos plus d'un million de masques défectueux.
08.03.2021, 16:28

L'armée suisse peut rendre ses masques de protection à la société Emix Trading AG et les échanger contre de nouveaux. Les produits rapportés étaient considérés comme déficients.

Tous les masques FFP2 et KN95 fournis par l'entreprise et encore stockés à la pharmacie de l'armée seront remplacés par de nouveaux masques FFP2 selon un accord entre les deux parties, a annoncé lundi le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

L'entreprise a offert cet échange de manière «volontaire et gratuite», indique le communiqué. Il sera effectué d’ici au début du mois d’avril 2021 et n’entraînera aucun coût supplémentaire pour l’armée. Les nouveaux masques ont une date d'expiration plus longue.

Depuis le début de la pandémie, la pharmacie de l'armée a acheté environ 300 millions de masques de protection pour le compte du Conseil fédéral, y compris des masques de protection de la société Emix Trading. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variants d'Omicron: «les cas pourraient à nouveau augmenter», selon Tanja Stadler
Alors que le nombre global de cas diminue, on voit déjà les variants d'Omicron s'imposer notamment en Allemagne et au Portugal. L'évolution pourrait néanmoins être différente en Suisse.

Pour l'heure, on recense environ 1700 nouvelles infections de Covid confirmées. C'est quinze fois moins que lors du deuxième pic d'Omicron à la mi-mars. Le nombre de patients hospitalisés testés positifs a également été divisé par dix. La baisse des cas n'est donc pas seulement due au peu de tests effectués.

L’article