DE | FR
Image: KEYSTONE

Depuis ce 1er janvier, l'envoi des courriers A et B coûte plus cher

En août dernier, La Poste avait annoncé une hausse du prix pour l’envoi de lettres dès janvier 2022. Elle s’était, d’autre part, réjouie d’un résultat semestriel en hausse.
02.01.2022, 09:4103.01.2022, 12:47

Pour la première fois en 18 ans, le prix des lettres augmente. Depuis ce samedi 1er janvier 2022:

  • L'envoi des lettres du courrier A coûte désormais 1 franc et 10 centimes au lieu de 1 franc.
  • L'envoi des lettres du courrier B coûte désormais 90 centimes au lieu de 85 centimes.

Cette décision a été annoncée le 25 août 2021 par le géant jaune, lors d'un pointage sur ses résultats économiques du premier semestre 2021.

La dernière fois que vous avez posté une lettre, c'était quand?

Les prix des colis, quant à eux, restent inchangés, explique La Poste. Cette dernière veut en effet soutenir les entreprises suisses dans cette période économiquement difficile, explique-t-elle.

A noter, par ailleurs, que l'essor du commerce en ligne a permis à la Poste de dégager un bénéfice de 247 millions de francs ce premier semestre en 2021 (contre 30 millions en 2020). Cette amélioration du résultat est principalement due à l'augmentation des volumes de colis. A cela s'ajoute la comparaison directe avec le résultat du premier semestre 2020, fortement impacté par la pandémie du Covid-19.

Par rapport à l'année 2020, le nombre de colis distribués a augmenté de 15,8 % – de janvier à fin juin. La Poste suisse a livré 105 millions de colis (contre environ 90 millions l'année précédente). Le réseau logistique devrait donc être encore étendu.

Hausse fortement critiquée

L'organisation de protection des consommateurs alémanique, la SKS, critique la hausse des prix annoncée par la Poste pour les courriers A et B. Pour elle, les tarifs pour l'affranchissement des lettres en Suisse sont déjà «parmi les plus élevés dans le monde».

«Au lieu d'augmenter les prix des lettres, la Confédération ferait mieux de renoncer à la distribution de dividendes à hauteur de millions de francs à La Poste»
SKS, l'organisation de protection des consommateurs alémaniques

L'entreprise a supprimé de nombreuses boîtes aux lettres, et celles qui subsistent sont souvent vidées dès le matin. Il est inacceptable que les clients soient contraints de payer plus cher alors qu'ils doivent compter avec un lent démantèlement des prestations, écrit jeudi la SKS dans un communiqué. (ats/mndl)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
A Wengen, la FIS s'est une nouvelle fois ridiculisée
La victoire problématique de Vincent Kriechmayr sur le Lauberhorn n'est que la dernière affaire en date de la Fédération internationale de ski (FIS). Elle a déjà fait couler beaucoup d'encre. Trop.

Ce que tout le monde redoutait se produit. Vincent Kriechmayr, champion du monde de super-G, champion du monde de descente, est dans l'aire d'arrivée à Wengen. L'Autrichien est au centre, avec à ses côtés Beat Feuz et Dominik Paris. Le Bernois (2e) et l'Italien (3e) ne sont que des figurants ce samedi. La vedette, c'est Kriechmayr. Et elle est controversée.

L’article