ciel couvert
DE | FR
Suisse
Economie

La vendange 2021 est la pire récolte depuis plus de 60 ans

Une personne verse les grappes de raisin dans une bassine dans la vigne du domaine Vouga lors des vendanges ce mardi 22 septembre 2020 a Cortaillod dans le canton de Neuchatel. Les vendanges ont debut ...
2021 s'est transformée en raisins de la colère pour les vendangeurs. Image: KEYSTONE

La vendange 2021 est la pire récolte depuis plus de 60 ans

La récolte 2021 est historiquement basse en Suisse. Une météo capricieuse et des maladies ont fait chuter la production de vin de 36%.
15.03.2022, 14:3616.03.2022, 12:56
Plus de «Suisse»

On n’avait pas vu ça depuis des années. Les chiffres publiés par l’Office fédéral de l’agriculture confirment le sentiment des vignerons: la récolte 2021 est la plus basse enregistrée en Suisse depuis plus de soixante ans. Seul constat positif? Le temps idéal de la fin de l'été a donné aux raisins restants une excellente qualité.

36% de moins sur dix ans

Alors que la production a atteint 95 millions de litres de vin en moyenne au cours des dix dernières années, elle s’est élevée à seulement 61 millions de litres en 2021. Une production de vin 36% moins élevée, en moyenne, que lors des années précédentes.

La récolte de 2021 est la troisième (après 2017 et 2020) à enregistrer des rendements nettement inférieurs à la moyenne. Heureusement, on est loin du triste record de 1957, où seuls 41 millions de litres avaient été produits.

Et c'est la météo que l'on tient pour responsable. Après un hiver doux et pluvieux, le temps froid et sec a entraîné d'importants retards de croissance. Les gelées nocturnes en avril, les fortes précipitations ainsi que les ceps de vigne contaminés par le mildiou ont entraîné des pertes de récolte importantes dans toute la Suisse.

Moins de quantité, plus de qualité

Heureusement, les grappes qui ont survécu étaient de qualité; elles ont bénéficié du temps idéal de la fin de l'été pour parvenir à une excellente maturation, ce qui a permis, en fin de compte, de produire un millésime de bonne qualité.

Le millésime, caractérisé par un rapport sucre/acidité équilibré, promet une palette subtile d’arômes selon l'Office fédéral de l'agriculture. On aura donc moins de vin, mais de meilleure qualité. Et ce n'est peut-être pas une si mauvaise chose finalement. (ats/arz)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Uni de Genève impuissante face au forcing des communistes révolutionnaires
Repoussés de l'Université de Genève la semaine dernière, les membres du Parti communiste révolutionnaire y reviennent ces mardi et mercredi pour y tenir deux réunions organisées sous leur bannière. Le rectorat semble pris de court.

Mis à la porte, le Parti communiste révolutionnaire (PCR) revient par la fenêtre. Formation politique en gestation, actuellement en pleine campagne de recrutement, le PCR avait été prié, la semaine dernière, par l’Université de Genève (Unige), de plier bagage. La raison? Il avait installé un stand dans le hall d’Uni Mail, avec cette inscription:

L’article