faible pluie
DE | FR
4
Suisse
Economie

Pour ou contre? Qui pense quoi de l'extension du certificat Covid?

Pour ou contre? Qui pense quoi de l'extension du certificat Covid?

La société civile a immédiatement réagi aux renforcements des mesures édictées par le Conseil fédéral. Qui est favorable et qui est franchement contre?
08.09.2021, 18:3109.09.2021, 13:53

Pourquoi économiesuisse soutient le certif' Covid?

Tout en regrettant que cette étape devienne nécessaire parce que la couverture vaccinale reste insuffisante, economiesuisse (organisation patronale) soutient la décision d'étendre l'exigence du certificat Covid. Les effets d'un nouveau confinement partiel seraient bien plus graves pour l'économie et la société, selon la faîtière.

Le nombre toujours élevé d'infections et, en particulier, la menace de surcharge des unités de soins intensifs, ne laissent au gouvernement d'autre choix que de prendre des contre-mesures dès maintenant, écrit mercredi économiesuisse dans un communiqué.

Néanmoins, l'exigence de certificat ne doit représenter qu'une mesure temporaire et en aucun cas perdurer. Pour qu'elle puisse être levée au plus vite, les efforts de vaccination doivent être poursuivis avec la plus grande vigueur.

A ce titre, economiesuisse appelle une nouvelle fois les employeurs à veiller à ce que leurs salariés puissent se faire vacciner pendant les heures de travail. Nous devons tout faire pour que les obstacles à la vaccination soient aussi bas que possible. Au plus tard au début de l'hiver, tous ceux qui hésitent et attendent devront être vaccinés.

Pourquoi les petits patrons sont critiques?

L'Union suisse des arts et métiers (Usam) critique l'extension du certificat Covid décidée, mercredi, par le Conseil fédéral. Cette décision met en danger le chiffre d'affaires des entreprises et les emplois. Les entreprises devront être indemnisées selon l'Usam.

La faîtière relève que les chiffres de l'OFSP montrent que les infections ne sont pas très nombreuses dans les restaurants, les centres de fitness ou sur le lieu de travail. Ainsi, l'Usam considère que le Conseil fédéral se trompe de cible. Selon elle, il est prouvé qu’une grande majorité des personnes hospitalisées sont des personnes de retour de vacances et non vaccinées. Au lieu d’étendre le certificat obligatoire, il faut renforcer la campagne de vaccination et augmenter les tests, juge-t-elle.

Pourquoi les théâtres sont divisés sur le pass?

La Task Force Culture Suisse comme les milieux du théâtre soutiennent du bout des lèvres l'introduction d'un certificat obligatoire pour entrer dans leurs salles. La «privatisation» de la prise en charge des tests dès le mois d'octobre fait grincer des dents.

Reste que ce milieu est très divisé, explique à Keystone-ATS Anne Papilloud, secrétaire générale du Syndicat suisse romand du spectacle. Dans un nouveau sondage mené auprès de ses membres, qui représente les secteurs du théâtre, de la danse, de l'art lyrique et de l'audiovisuel, une légère majorité des 170 membres qui ont répondu (sur 450) soutient le recours au pass.

Une grosse minorité est elle complètement opposée, ce qui indique une forte polarisation. «Dans notre syndicat, nous n'avons pas une position consensuelle», raison pour laquelle aussi il ne s'engagera pas en faveur de la campagne de vaccination, une demande faite par Berne aux milieux culturels. En revanche, à la question de savoir si les artistes seraient d'accord de montrer patte blanche pour pouvoir travailler, le taux de oui est plus haut et frôle les 60%.

Pourquoi est-ce mitigé du côté des cinémas?

Les cinémas n'offriront pas la possibilité d'être testés à l'entrée de la salle, affirme Edna Epelbaum, présidente de l'Association suisse du cinéma. Elle accueille sans enthousiasme la décision d'étendre l'usage de certificat Covid, mais à ce stade, il s'agit d'être solidaires pour sortir ensemble de la crise sanitaire, selon elle.

Les salles de cinéma se ferment pour les personnes non-vaccinées. Les personnes souhaitant assister aux projections devront donc être déjà en possession d'un certificat Covid attestant qu'elles ont été vaccinées, testées ou guéries. Edna Epelbaum souligne également que l'industrie cinématographique est très préoccupée par le fait qu'avec l'exigence d'un certificat:

«Il y aura certainement une baisse des entrées, comme cela a été le cas en France»

Les salles de cinéma n'ont pas dû appliquer de telles mesures jusqu'ici, rappelle-t-elle, mercredi, à Keystone-ATS. Cette exigence va compliquer le travail des exploitants de salles en termes de personnel et sur le plan financier. Edna Epelbaum espère que la Confédération continuera de soutenir le secteur culturel au moins jusqu'à fin 2022.

Ces nouvelles mesures prises par le Conseil fédéral pourraient être un gage pour une partie du public. Selon la présidente de l'ASC, cette mesure «semble rassurer notamment les entreprises, qui reviennent au cinéma pour organiser des événements», mais il faudra attendre deux semaines pour en avoir le cœur net.

Pourquoi du côté des restaurateurs on est contre?

GastroSuisse regrette la décision du Conseil fédéral d'étendre le certificat Covid à l'hôtellerie-restauration. Pour la faîtière, cela va à l'encontre de la dynamique de la pandémie. Le secteur va à nouveau connaître des pertes massives. Au gouvernement d'en assumer les conséquences. Casimir Platzer, le président de GastroSuisse a déclaré:

«Cette décision est disproportionnée et conduit à une inégalité de traitement flagrante de la population»

De nombreuses entreprises vont subir des pertes de chiffre d'affaires supplémentaires «massives». «Les frais courants non couverts en raison de la baisse du chiffre d'affaires doivent être compensés», demande le président. GastroSuisse qualifie la décision du Conseil fédéral de déconcertante et de difficile à comprendre. La faîtière indique que l'occupation globale des hôpitaux a diminué de près de 9% ces derniers jours. Elle estime en outre qu'il n'y a jusqu'à présent pratiquement pas eu de contagion dans la restauration. Casimir Platzer, pour qui la gestion de la crise par la Confédération a échoué à de nombreux égards constate:

«Aujourd'hui, c'est l'hôtellerie-restauration qui paie les pots cassés»

Et du côté politique, qui en pense quoi?

A l'exception de l'UDC, les partis accueillent positivement l’extension du certificat Covid annoncée par le Conseil fédéral. Quelques tweets 👇

(jah/ats)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Video: watson
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
Ce canton romand est le champion suisse des forfaits fiscaux
Une enquête de la RTS révèle que le Valais est le roi des forfaits fiscaux en Suisse. Pourtant, c'est le canton de Genève qui encaisse le plus d'argent grâce à ce système. Une différence qui s'explique.

Avec 946 personnes imposées d'après leurs dépenses, le Valais est, en 2020, devenu le canton dénombrant le plus de résidents payant un forfait fiscal. L'enquête de la RTS dévoilée dimanche dans Le 19h30 a également mis en évidence les trois autres cantons figurant sur le podium: à commencer par le Tessin et Vaud, avec respectivement 896 et 892 résidents concernés. Les deux régions sont suivies par Genève et ses 523 personnes payant leurs impôts à partir de leur train de vie.

L’article