DE | FR
Image: Shutterstock
Analyse

Les salaires vont augmenter en 2022, mais comment faire pour gagner plus?

2022 sera-t-elle l'année de votre augmentation de salaire? En tout cas, une hausse des rémunérations est attendue en Suisse. Mais alors, peut-on espérer avoir davantage d'argent dans notre porte-monnaie à la fin du mois? watson a demandé à deux experts.
06.01.2022, 05:4806.01.2022, 11:54
Suivez-moi
Suivez-moi

Selon un sondage UBS, une hausse moyenne des salaires nominaux de 0,8 % est attendue pour 2022. Une bonne nouvelle confirmée fin décembre par la faîtière Travail.Suisse, qui se félicite de ces augmentations, mais regrette, toutefois, qu'elles restent modestes pour les employés.

Pourquoi les salaires augmentent?

«L'économie suisse a connu une reprise sans précédent après la première année de pandémie en 2020. L'emploi et la création de valeurs ont atteint de nouveaux sommets»
Travail Suisse

C’est par ces mots sans équivoque que commence le communiqué de Travail.Suisse. La faîtière constate que l'économie suisse se porte bien, malgré la crise du Covid. Les explications sont multiples, selon le quotidien 24Heures qui a décrypté le phénomène. La main-d'œuvre vient à manquer, et le taux de chômage a fortement reculé en Suisse, ces deux facteurs pourraient pousser les entreprises à devoir relever les salaires pour recruter.

Pour Stéphane Haefliger, spécialiste en ressources humaines et membre de la direction de Vicario Consulting, l'augmentation des salaires répond toujours à trois logiques:

«La première résulte de l'adaptation des salaires au coût de la vie. La seconde renvoie aux négociations des syndicats et commissions du personnel vis-à-vis du patronat. La troisième aux résultats économiques de l'entreprise concernée et à sa politique des ressources humaines.»
Stéphane Haefliger, membre de la direction de Vicario Consulting

+0,8 %, c'est beaucoup?

Selon Stéphane Haefliger, l'augmentation annoncée par UBS est «déjà considérable».

«Si tous les ans une opération de ce type se reproduit, cela signifie que les salaires augmentent de 10% environ sur dix ans.»
Stéphane Haefliger, membre de la direction de Vicario Consulting

Professeur d'économie à l'Université de Fribourg, Sergio Rossi considère également que cette hausse est «une bonne nouvelle». Mais pour des raisons différentes:

«Au vu de la situation actuelle, avec la pandémie, les employeurs auraient pu décider de geler les salaires»

Il met, toutefois, en avant la différence entre hausse du salaire nominal (+200 francs par mois) et hausse du salaire réel. «Le salaire réel, c'est votre salaire nominal moins la hausse des prix. Si votre salaire augmente, mais que les prix augmentent encore plus, alors votre pouvoir d'achat diminue», explique le spécialiste.

UBS précise d'ailleurs dans son étude:

«Le niveau des salaires en valeur réelle devrait augmenter seulement de 0,4% en 2022»
UBS

Les salariés sont-ils en position de force en 2022?

Malgré la conjoncture actuelle, les patrons suisses restent en position de force, selon l'économiste Sergio Rossi. Même avec un taux de chômage actuel frisant les 2,5%? «2,5%, c'est le taux affiché par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), mais, en réalité, il est supérieur à 5%. Les employeurs ont donc toujours des gens prêts à travailler à disposition», nuance l'expert. Il souligne que les chiffres du Seco ne recensent que les personnes officiellement inscrites au sein d'une caisse chômage. Les autres ne sont pas prises en compte.

De son côté, Stéphane Haefliger rappelle que malgré les annonces de hausse des rémunérations, les augmentations n'ont rien d'automatique. Elles dépendent de la politique de gestion des ressources humaines de chaque entreprise et de la capacité des employés à négocier:

«Certains collaborateurs pourront être augmentés de 3%, notamment grâce à des promotions ou des rattrapages salariaux, alors que d'autres salaires pourraient être gelés, car au sommet de la classe de fonction»
Stéphane Haefliger, membre de la direction de Vicario Consulting

Alors, comment demander une augmentation?

Défendre son bilan

Toute demande d'augmentation salariale nécessite une excellente préparation, selon le directeur des ressources humaines. Mais comment bien se préparer? Eh bien, tout d'abord, on communique «de façon élégante et documentée ses réalisations annuelles». Préparez-vous à lister les résultats concrets que vous avez obtenus durant l'année, les projets que vous avez lancés et les formations que vous avez effectuées.

Ne pas avoir peur

Ensuite, il ne faut pas avoir peur d'aborder directement la question de votre rémunération actuelle. N'hésitez pas à demander directement à votre supérieur ce que vous devez faire pour augmenter significativement votre salaire. Selon Stéphane Haefliger, la prise de responsabilités notamment en termes de management d'équipes, l'obtention d'un diplôme ou le changement de fonction pourrait influencer positivement votre rémunération.

Négocier

Vous avez suivi les deux premières étapes, mais rien n'y fait? N'abandonnez pas, même sans augmentation de salaire, vous pouvez toujours négocier d'autres avantages comme: obtenir plus de temps libre ou des remboursements de frais de déplacement ou de téléphonie mobile.

«Vous pouvez aussi demander à votre employeur de financer une formation adéquate, quitte à signer une convention contractuelle»
Stéphane Haefliger, membre de la direction de Vicario Consulting

Elle est à cours de masque, elle utilise sa robe

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Le certificat Covid a-t-il encore lieu d'être? Les avis de trois experts
Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prolonger les mesures sanitaires jusqu'à fin mars. Avec Omicron, la question se pose de savoir combien de temps le certificat Covid sera encore justifié.

Sans parler de la vaccination, le certificat Covid est une véritable plaie pour les opposants aux mesures sanitaires. Ces derniers lui reprochent de diviser la société et de faire des personnes non vaccinées des citoyens de seconde zone.

L’article