DE | FR
Sondage

Semaine de quatre jours: voici le résultat de notre sondage

Sans surprise, travailler moins pourrait ne pas vous déplaire. Mais pour quelles raisons? Attention, ça risque de vous redonner de l'espoir.
29.01.2022, 07:5729.01.2022, 10:34
Suivez-moi

Il y a quelques jours, watson vous a demandé ce que vous pensiez d'une semaine de travail de quatre jours. Vous avez été nombreux à répondre à notre sondage (et on vous en remercie). Alors, rêve ou réalité? Sans plus attendre, les résultats.

Les questions et détails du sondage, c'est par ici👇

La semaine de quatre jours? un grand «oui», suivi d'un «enfin»!

Pour cette première question, la réponse est claire et nette : vous voulez une semaine de quatre jours. Cette idée a séduit 83% d'entre vous. «Enfin» on vous entend soupirer.

Mais alors pourquoi un tel besoin? Et bien, c'est surtout parce que vous avez envie de prendre le temps de vivre un peu et de vous reposer (et on ne vous en veut pas). Respectivement 62% et 23%.

Et, d’ailleurs, 89% d’entre vous préfèreraient une semaine de 4 jours à 8h par jour plutôt que d'étaler ces heures sur 5 jours.

Vous passez clairement trop de temps au travail

À la question du bonheur, c'est l'évidence: vous seriez plus heureux en passant moins de temps au travail. Presque la majorité d'entre vous pense y passer trop de temps, 89% pour être exacte.

À la place, vous aimeriez plutôt travailler sur des projets personnels (26%) et passer plus de temps avec votre famille (25%), vous aimeriez aussi pouvoir partir en week-end plus souvent (20%) et enfin ne rien faire du tout (14%) et éviter le burn-out (13%).

L'équilibre entre vie pro et perso, c'est primordial!

Ah la famille. C'est la grande révélation de ce sondage (et c'est rassurant): 61% pense que l'équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle est très important. Pouvoir profiter de votre famille semble être une priorité.

Certains sont un peu plus flexibles. 34% tolèrent un déséquilibre tant qu'il ne dure pas. Dans une époque où l'on est de plus en plus déconnectés les uns des autres, la famille est encore sacrée.

Travailler de manière plus efficace au lieu de plus longtemps

En ce qui concerne votre productivité, 86% d'entre vous seraient plus motivés à l'idée de considérer le jeudi comme la fin de la semaine. Vous pourriez enfin profiter de ce fameux «jeudredi». D'ailleurs, on dirait bien que, pour vous, ce n'est pas le nombre d'heures qui compte, mais le résultat.

83% voudraient travailler de manière plus efficace au lieu de plus longtemps: «work smarter, not harder»!

Repenser les réunions de travail

On en a profité pour vous demander votre avis sur les réunions de travail. Et il faudrait les repenser. 74% d'entre vous affirment qu'elles ne servent à rien!

D'après vous, elles sont trop nombreuses (72%) et devraient être plus efficaces. Elles ne sont (malheureusement) pas complètement à éradiquer, mais plutôt à réorganiser. Enfin, 19% d'entre vous pensent qu'elles restent indispensables pour la cohésion de l'équipe.

Les 23 panneaux les plus drôles jamais créés

1 / 26
Les 23 panneaux les plus drôles jamais créés
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le plus grand avion-cargo au monde balaie le brouillard à son atterrissage

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'Oberland bernois autorise le tir d'un lynx
Le félin aurait tué plus de 15 animaux de rente ces 12 derniers mois, et ce malgré des mesures de protection mises en place. Les gardes-chasse ont jusqu'au 19 juillet pour abattre l'animal.

Le canton de Berne a autorisé le tir d'un lynx dans l'Oberland bernois. Le type de blessures, des images photographiées et un émetteur permettent d'attribuer ces dégâts au lynx, a indiqué lundi le canton de Berne.

L’article