Suisse
Economie

La version genevoise d'Uber de Wawrinka et Lüscher finit dans le fossé

Image
Image: keystone

La version genevoise d'Uber de Wawrinka et Lüscher finit dans le fossé

La startup genevoise Lymo, qui voulait concurrencer les autres plateformes VTC, est en liquidation depuis le 9 décembre.
18.12.2021, 12:3719.12.2021, 10:08
Plus de «Suisse»

Lymo, c'est fini. La startup genevoise qui était administrée par Christian Lüscher et dans laquelle l'avocat investissait notamment au côté du tennisman vaudois Stan Wawrinka, est en liquidation depuis le 9 décembre, selon une information de nos confrères de Bilan.

Lancée en 2019, la société se présentait comme une alternative beaucoup plus «saine» pour les travailleurs. Le modèle du groupe genevois donnait plus de libertés aux chauffeurs et se contentait d’être une plateforme de rencontre entre eux et les clients.

L'arrivée de la pandémie une année après son baptême n'a pas aidé la société à se faire une place pérenne dans ce marché très concurrentiel des plateformes de courses VTC. (mbr)

Copin comme cochon: le souper de boîte
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des milliers d'emplois en danger? Ce géant suisse souffre
Des milliers d'employés sont dans l'incertitude. Depuis la fusion entre l'entreprise genevoise Firmenich et la néerlandaise DSM, le cours de l'action a chuté.

«Nous rêvons grand», a déclaré le CEO Dimitri de Vreeze aux investisseurs lundi à Paris lors de la journée du marché des capitaux de DSM-Firmenich. Ce que dit le patron contraste avec ce que vivent effectivement les actionnaires de l'entreprise depuis la fusion entre le producteur genevois d'arômes et de parfums Firmenich et le producteur néerlandais de vitamines DSM, implanté dans la région bâloise.

L’article