Suisse
élections

Christelle Luisier en tête au Conseil d'Etat vaudois

Christelle Luisier en tête au Conseil d'Etat vaudois

Les cartes sont en train d'être rebattues pour le Conseil d'Etat vaudois. Christelle Luisier obtient, pour l'instant, le meilleur score, avec plus de 58% des voix. Qu'en est-il des autres candidats à la mi-journée des dépouillements?
20.03.2022, 13:4520.03.2022, 19:11
Plus de «Suisse»
Des affiches pour les prochaines elections cantonales vaudoises le mardi 1 mars 2022 a Vevey. Le 20 mars prochain, les citoyennes et les citoyens vaudois sont appeles a elire le Grand Conseil vaudois  ...
Le dépouillement a lieu pour connaître le résultat du premier tour de l'élection du Conseil d'Etat vaudois le 20 mars 2022.Image: KEYSTONE

La ministre PLR sortante, Christelle Luisier, devance ses collègues de parti Frédéric Borloz et Isabelle Moret, qui pointent tous deux à environ 55%. Suivent Michaël Buffat (UDC) et Valérie Dittli (Centre), en dessous des 50%.

L'Alliance de droite fait la course en tête au 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois, après le dépouillement de 120 bureaux sur 311, surtout dans les campagnes.

La gauche a de la peine

Du côté de la gauche, globalement moins soutenue dans les campagnes, Nuria Gorrite et Rebecca Ruiz arrivent actuellement en 6e et 7e positions, avec environ 41% des voix. La troisième socialiste Cesla Amarelle semble, pour l'heure, légèrement décrochée (34%), tout comme le Vert Vassilis Venizelos (31%).

Le taux de participation est estimé à 37,4%, alors qu'il s'était élevé à 40,13% lors des précédentes élections cantonales en 2017.

Les résultats définitifs pour le Conseil d'Etat sont attendus en fin d'après-midi, ceux pour le Grand Conseil en soirée.

Une majorité en jeu

Majoritaire depuis dix ans au Conseil d'Etat, la gauche cherche à conserver ses quatre sièges. Elle présente une liste composée des ministres socialistes sortantes Nuria Gorrite, Cesla Amarelle et Rebecca Ruiz, accompagnées par l'écologiste Vassilis Venizelos. Celui-ci vise la place de Béatrice Métraux, qui prendra sa retraite fin juin.

Deux objectifs à droite

A droite, l'objectif consiste à remplacer les futurs retraités Pascal Broulis et Philippe Leuba, mais aussi à reconquérir la majorité.

Pour y parvenir, une alliance a été scellée pour lancer une liste plurielle composée de trois PLR – la sortante Christelle Luisier, Isabelle Moret et Frédéric Borloz –, d'un UDC – Michaël Buffat – et d'une centriste – Valérie Dittli.

2e tour crucial

Il faudra sans doute attendre le 2e tour, programmé le 10 avril, pour savoir si le Conseil d'Etat reste à gauche ou bascule à droite. Les résultats de dimanche donneront toutefois une première indication. Et notamment dans le match pour le septième siège décisif qui, selon les observateurs, devrait se jouer entre Michaël Buffat et Vassilis Venizelos.

Lors des précédentes élections cantonales de 2017, cinq candidats avaient obtenu la majorité absolue et été élus dès le 1er tour. Pascal Broulis y avait aussi battu le «record» vaudois en devenant le premier à dépasser les 100 000 suffrages.

Chef du D�partement des finances et des relations ext�rieures, Pascal Broulis voit son nouveau paquet fiscal �tre d�sormais applicable. (Archives)
Chef du Département des finances et des relations extérieures, Pascal Broulis voit son nouveau paquet fiscal être désormais applicable.Image: sda

Autres partis en berne

Parmi les autres partis en lice cette année, les Vert'libéraux présentent Graziella Schaller, Cloé Pointet et Jerôme De Benedictis.

La gauche radicale part désunie avec deux noms sur la liste POP (Céline Misiego et Vincent Keller) et quatre sur celle d'Ensemble à Gauche (Elodie Lopez, Gabriella Lima, Mathilde Marendaz et Hadrien Buclin). Les Libres misent, eux, sur Circé Barbezat-Fuchs.

Ving-cinq candidats sont en course dimanche pour le Conseil d'Etat vaudois.
Ving-cinq candidats sont en course dimanche pour le Conseil d'Etat vaudois.Image: sda

Quatre autres listes, plus marginales, ont été soumises aux électeurs: «Parti de rien» de l'entrepreneur Toto Morand, «Alliance des Libertés» (Lynn Dardenne, Patrick de Sepibus et Olivier Pahud), «Agissons pour la vie» (Micaël Metry) et «Consciences_citoYenne» (Luca Bagiella). (ats/myrt)

Les Rolling Stones sont de retour en Suisse pour leur 60 ans
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Attaque bactériologique et aérienne: Berne a blindé son sommet pour la paix
La conférence sur l'Ukraine de ce week-end au Bürgenstock (NW) est sécurisée par des mesures exceptionnelles: contre-espionnage, attaques biologiques et cyberattaques... On fait le tour. 👇

La conférence sur l'Ukraine de ce week-end au Bürgenstock (NW) est entourée de mesures de sécurité exceptionnelles. De l'espionnage aux attaques biologiques en passant par les cyberattaques, un tour d'horizon des menaces évoquées et des moyens engagés par la Confédération pour y faire face.

L’article