pluie modérée
DE | FR
Suisse
Emploi

Horlogerie: Un gros rapprochement se préparerait en Suisse

Horlogerie: Un gros rapprochement se préparerait en Suisse
Une possible union entre la Convention patronale et la Fédération horlogère.Image: KEYSTONE

Un (très gros) rapprochement dans le secteur horloger se préparerait

C'est un mariage qui pourrait faire grand bruit entre la Convention patronale et la Fédération horlogère.
10.02.2023, 10:5911.02.2023, 12:45
Plus de «Suisse»

Ce vendredi, le journal régional Le Ô révèle une information concernant une possible union entre la Convention patronale (CP) et la Fédération horlogère (FH). Deux organisations très importantes dans le monde horloger.

Selon les informations du média gratuit basé à La Chaux-de-Fonds (NE), des groupes de travail ont été formés et collaboreraient main dans la main pour compléter le puzzle. Ce très gros dossier touche de nombreux acteurs de l'industrie, de la promotion aux emplois du secteur.

La CP est l’organisation faîtière des employeurs de l’industrie horlogère et microtechnique. Elle compte 51 604 travailleurs et 507 entreprises en son giron. Pour la Fédération horlogère, fondée en 1982, elle est l'organisation faîtière de l'industrie horlogère suisse - et compte 500 membres, soit plus de 90% des entreprises suisses actives dans la production. La première défend plutôt l'emploi et la seconde, l'industrie et sa politique.

Les deux grands défenseurs de la branche réunis sous la même bannière, pour développer l'industrie horlogère? L'alliance prendra du temps, mais il semblerait que les discussions avancent et que cette affaire soit en bonne voie, toujours selon Le Ô. (svp)

«Breaking Bad» revient… dans une pub pour des chips
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici comment la Suisse compte affronter le Hamas
Le Hamas est une organisation terroriste pour plusieurs pays, mais la Suisse n'a pas encore pris de décision définitive à ce sujet. Voici ce qui pourrait changer.

«Le Hamas doit être interdit en Suisse», affirme mercredi, le Conseil fédéral qui a pris la décision de soumettre en consultation un projet de loi visant le groupe terroriste. Cette interdiction s'étend également aux organisations qui servent de façade au Hamas, ainsi qu'à celles qui en découlent, «en plus des groupes qui agissent sous ses ordres ou en son nom».

L’article