DE | FR

Panne des numéros d’urgence: pourquoi ça a peu de chances de se (re)produire en Suisse

La France a été handicapée, hier, par une panne globale de son réseau de téléphonie Orange, qui a occasionné un grave problème d’accès aux numéros d’urgence. Le problème prend des proportions politiques. En Suisse, des solutions existent.
03.06.2021, 19:2704.06.2021, 16:55
Suivez-moi

L’incident a déclenché des réactions jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat, et le PDG d’Orange a été sommé de s’expliquer au ministère de l’Intérieur, ce matin, après la panne gigantesque survenue la veille. Celle-ci a rendu inatteignables les numéros d’urgence dans tout le pays, et deux personnes serait décédées en conséquence, selon un premier bilan. Matignon a ouvert une enquête.

Cette situation a déjà eu lieu en Suisse aussi, mais à bien moindre mesure. En février 2020, les numéros 117, 112, 144 et 188 ont été rendus indisponibles pendant 1h30 à cause d’une panne chez Swisscom. Une situation inquiétante qui avait fait réagir l’OFCOM et déclenché le dépôt d’une motion du Conseil des Etats, afin d’établir des garanties pour que les appels d’urgence soient traités de manière optimale, même en cas de panne.

Qu’est-ce qui a changé depuis?

Contacté, Swisscom a confirmé avoir pris un certain nombre de mesures depuis l’incident de l’année dernière:

  • Nous poursuivons le développement de nos réseaux, afin d'offrir en permanence à nos clients le réseau le plus moderne, le plus sûr et le plus performant. À cette fin, nous investissons environ 1,6 milliard de francs chaque année dans l'expansion et la maintenance en Suisse.
  • Nous avons procédé à une analyse approfondie des causes des pannes de réseau et pris toutes les mesures nécessaires pour réduire au minimum le risque de perturbations sur nos réseaux.
  • Nous veillons à ce que les numéros d'urgence soient disponibles à tout moment grâce à un routage dynamique. Celui-ci achemine les appels d'urgence via un réseau alternatif (par exemple, un autre fournisseur de téléphonie mobile), en cas de panne.

Et la porte-parole de la firme précise: «Au moment des pannes survenues début 2020, tous les centres de contrôle n'avaient pas mis en œuvre ce routage. Depuis, Swisscom a collaboré avec les centres d'appels d'urgence, pour s'assurer que le système est pleinement mis en œuvre dans tous les centres.»

Que faire si ça se reproduit quand même?

Swisscom explique avoir pris des mesures pour garantir la disponibilité des centres d’appels d’urgence. Ce qui veut dire, en clair, que même en cas de panne du réseau, les numéros locaux (ceux de chaque poste de police ou d’hôpital qui figurent dans l’annuaire) sont une alternative.

Et si les lignes ne fonctionnent pas?

«Pour en arriver là, il faudrait que tous les réseaux fixes et mobiles de tous les opérateurs soient HS en même temps, qu'internet soit coupé également, et cela a peu de chance de se produire», explique la porte-parole de Swisscom.

En clair, une panne généralisée et globale du service de communication devrait survenir à peu près en même temps que la fin du monde.

Thèmes

Une petite femelle hippopotame est née au zoo de Bâle

1 / 7
Une petite femelle hippopotame est née au zoo de Bâle
source: zoo de bâle / zoo de bã¢le
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Pour sauver ses chiens, une femme s'attaque à un ours à mains nues

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vous pensez que vous n'avez jamais eu le Covid? Vous vous trompez peut-être
Le club des personnes non infectées se réduit de plus en plus. Il n'est pas encore clairement établi si ce sont les gènes ou autre chose qui constituent le ticket d'entrée.

Il existe une légende dans les hôpitaux suisses: elle concerne une médecin de soins intensifs qui, malgré un contact permanent avec des patients Covid pendant plus de deux ans de pandémie, n'a jamais été infectée. Malgré des tests hebdomadaires, elle serait toujours restée négative, même lorsque son partenaire était alité à la maison avec de la fièvre et nécessitait des soins. Apparemment, le virus n'a tout simplement aucune chance contre le système immunitaire de cette femme.

L’article