DE | FR

Une octogénaire agressée et détroussée dans un parking souterrain

Les faits se sont passés dans le canton de Fribourg. L'auteur, en fuite, a utilisé les cartes de la dame pour retirer des sommes dans des bancomats.
14.02.2022, 14:2314.02.2022, 17:31

Une octogénaire a été agressée le 30 janvier vers 19h à Marsens (FR) alors qu’elle sortait du véhicule qu’elle venait de stationner dans son garage. Le brigand a bousculé la victime, avant de voler son sac à main et de prendre la fuite.

«Le dispositif mis en place n’a pas permis d’interpeller l’auteur des faits», a indiqué, lundi, la police fribourgeoise. Cette dernière a lancé un appel à témoins.

L’enquête a mis en évidence que l’auteur présumé de ce brigandage a effectué, dans les heures qui ont suivi, des retraits d’argent dans des bancomats à Riaz (FR) et à Bulle (FR), avec les cartes volées. Plusieurs centaines de francs ont ainsi été prélevés. (sda/ats)

Dans l'actu: une policière sauve la vie d'un enfant qui traversait un passage piéton

Et pour tout savoir de l'actu chaude en Suisse en ce moment...

Voici les sextoys préférés des Suisses (les Fribourgeois sont des coquins)

Link zum Artikel

Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»

Link zum Artikel

Bannir la pub pour le tabac: et pourquoi pas le sucre et la viande aussi?

Link zum Artikel

Votations du 13 février: le point sur l'initiative «enfants sans tabac»

Link zum Artikel

Votations sur les médias: d'où vient la méfiance envers les journalistes?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Variole du singe: le virus qui a tout pour faire peur
La guerre en Ukraine s'enlise, le Covid joue les petits bras et les vacances d'été tardent à pointer leurs coups de soleil. Le terreau est donc fertile pour s'enflammer autour d'un virus qui, pour l'heure, ne fait pas vraiment paniquer le monde scientifique. Sexe, horreur, paranoïa, voici les trois ingrédients qui font monter l'angoisse aussi vite qu'une mayonnaise.

Le 7 mai 2022, le monde (re)découvre la variole du singe par l'intermédiaire d'un anglicisme moins effrayant que la version française: monkeypox. Et pour cause, c'est en Angleterre qu'un homme, de retour d'un voyage au Nigeria, est parachuté au cœur d'une nouvelle inquiétude planétaire. Depuis, une centaine de cas ont été détectés en Occident. Confirmés ou suspectés. La Suisse n'échappe d'ailleurs pas aux annonces solennelles des autorités sanitaires, qui se succèdent.

L’article