DE | FR
Image: Shutterstock

A Fribourg, les élèves ne peuvent pas s'habiller «comme ils le souhaitent»

A Fribourg, le Conseil d'Etat a répondu à la question de deux élues PS sur le code vestimentaire et le sexisme à l'école. Une polémique avait grondé en février.
08.06.2021, 11:4408.06.2021, 14:53
Suivez-moi

C'est une exigence: les élèves fribourgeois doivent porter une tenue «adaptée au métier d'élève et au maintien d'un climat propice aux études». Ces mots, ce sont ceux du Conseil d'Etat fribourgeois, relayés ce mardi par La Liberté.

L'exécutif du canton a répondu à une question déposée par deux députées socialistes, Kirthana Wickramasingam et Martine Fagherazzi, suite à une histoire qui avait fait grand bruit en février.

Le contexte
Rappelez-vous. Une élève qui ne portait pas de soutien-gorge, au Collège de Gambach, avait été blâmée par son professeur. La polémique avait enflé. Des témoignages de sexisme et de comportements inappropriés de professeurs avaient plu sur les réseaux. Une enquête administrative avait été ouverte à l'Eikon, Ecole professionnelle en arts appliqués : trois enseignants et un directeur avaient été suspendus.

«Une question de respect»

Le Conseil d'Etat s'est aussi défendu de vouloir blesser qui que ce soit:

«Il ne s’agit pas, pour les écoles ni pour le corps enseignant, de stigmatiser, d’humilier ou de sexualiser les élèves»

L'exécutif a indiqué que les vêtements devaient être adaptés à chaque contexte de la vie. «(...) il n’est pas toujours possible pour les élèves de s’habiller comme ils le souhaitent dans le cadre scolaire. C’est une question de respect, ce n’est pas du sexisme.»

Enfin, le Conseil d'Etat a aussi répondu à plusieurs autres interrogations des élues concernant les témoignages révélés sur les réseaux et le traitement cantonal du sexisme dans le cadre scolaire.

Pour lire toute la réponse, c'est par ici.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
9 kilomètres de bouchon à l'entrée du tunnel du Gothard
Les premiers bouchons n'ont pas attendu jeudi et le début du week-end de l'Ascension. Une file de voitures longue de neuf kilomètres a été enregistrée mercredi matin devant l'entrée nord du tunnel du Gothard.

Les automobilistes doivent prendre leur mal en patience durant plus d'une heure et demie, a tweeté mercredi le TCS. Au départ de la Suisse romande, les parcours alternatifs de l'axe de Grand-Saint-Bernard ou du col du Simplon restent recommandés, ajoute-t-il sur sa page internet dédiée au trafic.

L’article