DE | FR
HUG Genève hôpitaux universitaires variant delta antoine flahault vaccin covid-19 coronavirus

Le variant delta est constamment surveillé par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Image: Keystone

Comment Genève contient le variant Delta

Les Britanniques ont repoussé la date de leur déconfinement à cause du variant Delta. Ce dernier engendre un nombre de cas Covid qui repart à la hausse. Genève est aux aguets.



La diffusion du variant Delta est à l'origine d'un rebond de cas au Royaume-Uni. Selon les informations rapportées par la Tribune de Genève, la cité de Calvin fait tout pour contenir ce variant, à travers les mesures suivantes:

«La Suisse ne déroule donc pas de tapis rouge pour le variant Delta, comme elle l’avait fait au variant Alpha en décembre, lorsqu’on rapportait entre 3000 et 4000 nouveaux cas par jour»

Antoine Flahault, épidémiologiste tribune de genève

Et les vaccins dans tout ça?

Les études britanniques montrent que les vaccins à ARN messager – Moderna et Pfizer-Biontech – sont efficaces à 88% contre le variant Delta, après la seconde dose pour éviter une infection.

Antoine Flahault ajoute qu'au Royaume-Uni, la majorité des cas touchés par le rebond sont âgés de 10 à 30 ans, soit une population moins vaccinée car considérée non-prioritaire.

Il rappelle également qu’une vague épidémique ne concerne pas plus de 5% de la population. «Le vaccin semble toutefois efficace dans sa grande majorité, car les vaccinés ne font pas de complications sévères de l’infection par le variant Delta.» (jch)

Un passage piéton s’effondre à Genève

Plus d'articles «variant Delta»

Ce que la propagation du variant Delta au Royaume-Uni signifie pour la Suisse

Link zum Artikel

Cluster du variant Delta chez des personnes totalement vaccinées au Canada

Link zum Artikel

Moscou bat des records de cas et accuse le variant Delta

Link zum Artikel

La Suisse est «bien préparée» pour affronter le variant Delta

Link zum Artikel

Le climat est la première préoccupation des jeunes Suisses

Le changement climatique constitue le plus grand enjeu de l'humanité pour les jeunes Suisses, selon un récent sondage. On apprend également qu'ils sont moins confiants sur l'avenir économique de la Suisse.

Pour deux jeunes Suisses sur cinq, âgés de 27 à 38 ans, le changement climatique est la plus grande préoccupation. Chez les 18-26 ans, la proportion est encore plus importante, atteignant 50%. Ils sont nettement plus préoccupés par cette question que les jeunes d'autres pays. L'enquête a été réalisée par le cabinet de conseil Deloitte.

La pandémie de Covid-19 a eu un impact moins fort sur la vie des jeunes en Suisse qu'ailleurs dans le monde, montre encore l'enquête.

Les jeunes Suisses sont, en …

Lire l’article
Link zum Artikel