DE | FR

Pierre Maudet reste privé de son département

Image: sda
Le rapport d'expertise sur la gestion de Pierre Maudet à la tête de l'économie genevoise a été rendu public. Résultat: l'ancien conseiller d'Etat ne reviendra pas.
10.03.2021, 15:1711.03.2021, 15:33

Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet ne reprend pas la tête du Département du développement économique (DDE).

A la suite de deux diagnostics alarmants sur la gestion du personnel du DDE, le Conseil d'Etat a mandaté Jean Fonjallaz d'analyser son fonctionnement entre janvier 2019 et octobre 2020. Au vu de la «crise extraordinairement grave» dans laquelle le département s'est trouvé début octobre, l'ex-juge fédéral estime qu'il faut protéger les collaborateurs.

Rendue publique mercredi, la synthèse de son rapport d'expertise relève que Pierre Maudet, décrit comme «autoritaire», s'est vu confier un département de 35 collaborateurs en raison de ses déboires judiciaires, mais que ce département était bien trop petit pour «un homme politique si actif». A ce problème initial s'est ajoutée la crise économique en lien avec la crise sanitaire.

Peu après la diffusion publique du rapport, Pierre Maudet a réagi sur Facebook, affirmant que ces «conclusions disqualifient le premier rapport diagnostic» qui a conduit à sa démission en fin d'année dernière. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les jeunes LGBTIQ+ sont davantage la cible de violences que les autres
Stress quotidien, harcèlement et consommation de substances: une étude d'Unisanté révèle des chiffres préoccupants

Les jeunes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et en questionnement (LGBTIQ+) sont régulièrement confrontés à des violences psychologiques, verbales et/ou physiques. C'est le constat de l'étude réalisée par le Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) à Lausanne, publiée mardi 17 mai à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie.

L’article