ciel couvert
DE | FR
Suisse
Genève

Le «Régiment immortel» de Poutine à Genève finalement annulé

Le «Régiment Immortel» défile à Moscou le 5 mai 2018 avec Vladimir Poutine (au centre), président de la Fédération de Russie.
Le «Régiment Immortel» défile à Moscou le 5 mai 2018 avec Vladimir Poutine (au centre), président de la Fédération de Russie.Image: shutterstock

Le «Régiment immortel» de Poutine voulait défiler à Genève et il a eu peur

Ce week-end, la Place des Nations à Genève devait servir de toile de fond à un rassemblement commémoratif russe. Compte tenu de potentiels débordements liés à la situation en Ukraine, vendredi, l'organisatrice s'est rétractée. Elle dénonce notamment une «russophobie galopante».
08.05.2022, 11:47

L'évènement auquel tient une grande partie de la Russie ne semble pas avoir sa place à Genève. Alors que 120 personnes avaient été autorisées, jeudi, à manifester ce week-end sur la Place des Nations au nom du «Régiment immortel», la Tribune de Genève (TDG) a appris, vendredi, que le rassemblement russe avait finalement été avorté.

«Parade de nationalistes ultra-réactionnaires»

L'évènement, qui s'est déjà déployé dans le canton en 2016 et en 2018, commémore le décès des 27 millions de Russes et Soviétiques durant la «Grande Guerre patriotique». Laquelle a pris fin le 9 mai 1945.

La parade organisée quasi simultanément à Moscou avait été autorisée par la Ville de Genève. Cette dernière estimait qu'elle ne présentait pas de risque pour l’ordre public, avait relayé jeudi Le Temps.

Une décision qui avait beaucoup fait grincer des dents dans la cité de Calvin, à la lumière de l'agression russe de l'Ukraine et à l'approche du 9 mai, date célébrant le «Jour de la Victoire» de la Russie face à l'Allemagne nazie, explique la TDG.

Du point de vue de nombreux opposants, dont des militants ukrainiens, l'autorisation de cet évènement était «une provocation».

«C’est ignoble, une pitoyable parade de nationalistes ultra-réactionnaires. Ils instrumentent l’anti-nazisme alors que l’armée russe actuelle massacre en Ukraine»
Dario Lopreno, membre du Comité de solidarité avec le peuple ukrainien et avec les opposants russes à la guerretribune de genève

>>> Guerre en Ukraine: tout le développement de la crise en direct <<<

«Russophobie galopante»

Des invectives que les organisateurs du mouvement, interviewés par Le Temps, appréhendaient particulièrement à l'aube des festivités, se plaignant notamment d'une «russophobie galopante» depuis l'éclatement du conflit ukraino-russe le 24 février dernier. Selon les informations de la Tribune de Genève, alors que des tracts dénonçant ce regroupement devaient être distribués samedi, la manifestation devenue trop polémique a été annulée par crainte d'un débordement.

Pourtant, du côté des autorités, rien n'allait dans le sens d'une telle issue. «Les organisateurs ont clairement indiqué qu’ils se dissocient de l’actualité politique», ont-ils déclaré dans la TDG, ajoutant que la liberté d’expression et de réunion constituaient «une valeur intangible». (mndl)

Le gouvernement ukrainien produit un spot avec un deepfake de Poutine

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi ce sapin n'a pas de lumières, mais porte pour 1200 francs de boules
Chaque année, pendant la session d'hiver, un sapin de Noël magnifiquement décoré trône dans le hall d'entrée du Palais fédéral. Cette année, il ne brillera pas comme d'habitude: les autorités ont renoncé à l'éclairage en raison de la situation énergétique actuelle.

Il mesure sept mètres de haut et pèse une demi-tonne. Il a été abattu, mardi dernier, dans la région de Thoune. Jeudi, il a été transporté dans la capitale suisse. Il accueille désormais les visiteurs du Palais fédéral dans le hall de la coupole, juste en dessous de la statue des «Trois Confédérés».

L’article