Suisse
Genève

Un homme tué par balle à Vernier (GE), son épouse arrêtée

Un homme tué par balle à Vernier (GE), son épouse arrêtée

L'homme a été retrouvé blessé, mercredi dernier, dans une rue à Vernier (GE). Malgré l'intervention des secours, il n'a pas survécu. Son épouse a été mise en détention.
03.01.2022, 11:4103.01.2022, 11:52
Plus de «Suisse»

Le mercredi 29 décembre, la victime a contacté le numéro d'urgence de la police aux alentours de 22 heures. L'homme, s'exprimant avec peine, a indiqué s'être fait tirer dessus par sa femme. Il a été retrouvé par les patrouilles de police à quelques centaines de mètres de son domicile, relève lundi le Ministère public genevois.

En dépit des premiers soins qui lui ont été prodigués, le trentenaire a perdu connaissance et a cessé de respirer peu avant l'arrivée de l'ambulance. Les massages cardiaques n'ont pas pu le réanimer et son décès a été constaté à 22h50, précise le Parquet dans un communiqué.

L'épouse de la victime, l'autrice présumée de l'homicide, a été arrêtée et mise en détention. Elle conteste avoir tué son mari. L'enquête est menée par la brigade criminelle de la police judiciaire, sous la conduite du procureur genevois Guillaume Zuber. Le Ministère public souligne qu'il ne fera pas d'autres commentaires. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une garderie romande montre des fillettes voilées: «C'était une erreur»
La directrice de la garderie yverdonnoise ayant produit un visuel montrant deux fillettes voilées «regrette» ce choix. Autre point litigieux qui fait réagir: le changement de nom de la Fête des mères par la même garderie.

A deux reprises, l’an dernier et tout récemment, une garderie d’Yverdon-les-Bains a produit un visuel destiné aux parents à l’occasion de la Fête des mères. Pardon, de la Fête des familles. En effet, comme l’école primaire genevoise finalement rappelée à l’ordre par sa hiérarchie, la direction de la crèche yverdonnoise a jugé bon de changer le nom de la fête des mamans et des papas, «parce qu’il existe autant de familles différentes que d’enfants», relatait watson le 19 avril.

L’article