DE | FR

La Suisse aura son premier mémorial des victimes de la Shoah

Jeudi, la Confédération a annoncé créer un lieu national à la mémoire des victimes du national-socialisme. La motion, qui vise trois objectifs clés, a été acceptée à l'unanimité par le Conseil des Etats.
10.03.2022, 11:3610.03.2022, 11:45

C'est une avancée historique. Jeudi 10 mars, le Conseil national a donné son accord pour la création d'un lieu suisse à la mémoire des victimes du national-socialisme. Cette motion, lancée en 2021 par le conseiller national Alfred Heer a été acceptée à l'unanimité par le Conseil des Etats.

Ce lieu de mémoire est une première dans le pays. Rappelant la Shoah ainsi que les crimes perpétrés par le parti nazi et les victimes suisses de ce régime, il présente trois objectifs:

  • Constituer un lieu de mémoire en l'honneur des victimes.
  • Mettre à disposition des informations sur les persécutions du national-socialisme.
  • Réunir une banque de données sur les victimes, les autres lieux de mémoire et les offres de formation existantes.

Devoir de conscience

Une soixantaine de sites rappelant ces événements existent déjà en Suisse. Ils ont néanmoins été créés à l'initiative de particuliers. «Jusqu'à présent, il manquait un lieu national commémorant les victimes suisses de ces événements de la Seconde Guerre mondiale ainsi que ceux les ayant aidés», estime la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) qui s'est réjouie de la décision positive du Parlement:

«Il ne faut pas oublier les victimes du national-socialisme et de la Shoah. Ici aussi, en Suisse, ces victimes et les crimes du régime national-socialiste restent profondément ancrés dans la conscience collective des juives et des juifs.»

Pour le FSCI, l'acceptation de cette motion est fondamentale. Elle permet à la Suisse d'assurer un devoir de mémoire notamment nécessaire pour le futur: «Par ses offres d’éducation, le mémorial incitera les générations montantes à une réflexion critique sur les préjugés et les discriminations», conclut l'association. (mndl)

140 réfugiés ukrainiens ont été évacués vers la Suisse

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Troisième cas de variole du singe confirmé en Suisse
La variole du singe débarque sur les bords de la Limmat. C'est le troisième cas confirmé en Suisse.

Un troisième cas de variole du singe a été confirmé en Suisse, dans le canton de Zurich, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les deux premiers avaient été détectés dans les cantons de Berne et Genève.

L’article