DE | FR
Image: Shutterstock

A Berne, bientôt un mémorial pour les victimes du national-socialisme?

Plus de 30 organisations ont demandé, mardi, au Conseil fédéral, de créer à Berne un mémorial dédié aux victimes des camps de concentration nationaux-socialistes. Environ 150 signataires soutiennent cette proposition.
25.05.2021, 12:0825.05.2021, 15:24

Comme le mémorial de l'Holocauste à Berlin, celui de la Suisse aura lieu à Berne et prendra la forme d’une intervention artistique, soulignent, mardi 25 mai, dans un communiqué commun, plusieurs organisations. On compte parmi celles-ci la Fédération suisse des communautés israélites, le Centre d'études juives de l'Université de Bâle et les Archives d'histoire contemporaine de l'EPF de Zurich.

Quel serait le but de ce mémorial?

  • Permettre de rendre hommage aux victimes ayant un lien avec la Suisse du national-socialisme et à leur destin.
  • Garantir par le biais d’expositions permanentes et temporaires la fonction de transmission d’informations sans avoir uniquement pour préoccupation le passé.
  • Etre un lieu de mise en réseau virtuel, doublé d’une base de données des victimes.

Donner de la visibilité avant qu'il ne soit trop tard

Selon les organisations, plus de mille personnes ayant un lien avec la Suisse ont connu les horreurs des camps de concentration nationaux-socialistes. Leurs récentes recherches montrent que plus de 200 d’entre elles ont péri. «Plus le temps passe et plus se font rares les témoins des crimes du national-socialisme.», expliquent-elles.

«75 ans après la fin de la guerre, un lieu de mémoire et de réflexion sur ce que sont l’exclusion et la discrimination des victimes voit enfin le jour en Suisse»
Remo Gysin, président de Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) qui soutient également l'initiative

Outre l'ex-conseillère fédérale Ruth Dreifuss, on retrouve:

  • Le cinéaste Markus Imhoof, connu pour son film, «La barque est pleine».
  • La conseillère nationale Marianne Binder-Keller (PDC/AG).
  • Quelques-uns des derniers témoins de l’époque, dont l'ancienne juge fédérale Vera Rottenberg.

(ats/mndl)

Eruption du Nyiragongo en mai 2021

1 / 10
Eruption du Nyiragongo en mai 2021
source: sda / rebecca blackwell
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le coup de gueule de l'agriculteur vaudois Eddy Gaspoz

Vidéo: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le canton de Vaud a tué le mauvais loup et les attaques continuent
Vendredi, l'Etat de Vaud a annoncé que parmi les deux canidés abattus en mars dans le Jura vaudois, l'un ne provenait en fait pas de la meute pour laquelle le canton avait reçu l'autorisation de mettre à mort deux individus.

En mars dernier, un loup a été abattu dans le canton de Vaud. Après avoir effectué des analyses de parenté, il est ressorti que le canidé tué le 18 mars, après avoir reçu une autorisation de la Confédération, était «un mâle de moins de trois ans, issu de parents non identifiés, et qui n'était lié à aucune meute connue en Suisse». C'est ce qu'a annoncé, vendredi, l'Etat de Vaud dans une note envoyée aux médias.

L’article