larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Hiver

La neige et les clients ont afflué dans les stations pendant les Fêtes

Les conditions d'enneigement, la m
L'abondance de skieurs suisses a compensé le manque de skieurs australiens ou américains dans les stations suisses.Image: sda

La neige attire skieurs et sourires dans les stations, mais Omicron inquiète

La neige abondante de la fin de l'année a poussé la clientèle en grand nombre sur les pistes de ski. Les stations en tirent un bilan positif. Elles craignent maintenant un manque de personnel.
07.01.2022, 13:2107.01.2022, 17:36
Plus de «Suisse»

Les stations de ski romandes ont le sourire: la neige et la clientèle étaient au rendez-vous durant les Fêtes. Si l'impact d'Omicron inquiète pour le reste de la saison. Les directeurs sont pour l'heure heureux et ne le cachent pas.

Réactions dans les stations:

«Nous sommes très contents de l'affluence durant les Fêtes et depuis le début de la saison»
Christian Dubois, directeur de Télé Villars-Gryon-Les Diablerets (VD)
«Nous sommes dans le top trois des meilleures affluences des dix dernières années»
Jean-Marc Udriot, directeur de Télé Leysin-Les Mosses-La Lécherette (VD)
La station de ski de La Clusaz, en Haute-Savoie (F), va ouvrir gratuitement une partie de son domaine skiable dimanche et lundi � 2000 skieurs. Selon la direction des remont�es m�caniques, les conditi ...
La neige abondante a fait des heureux en montagne.Image: sda
«Nous retrouvons les chiffres de la saison 2019/2020»
Enrique Caballero, président du domaine binational des Portes du Soleil (VS)
«Avec la fréquentation des trois dernières semaines, nous pensons arriver à des chiffres normaux»
Simon Wiget, directeur de Verbier tourisme (VS)

Les skieurs viennent de Suisse et d'Europe

Télé Villars-Gryon-Les Diablerets et Télé Leysin-Les Mosses-La Lécherette, deux stations vaudoises à la clientèle essentiellement suisse, ont bénéficié de l'ouverture des frontières et de la venue des Français, Néerlandais et Belges.

Le domaine Portes du Soleil a, quant à lui, retrouvé sa clientèle binationale. L'an passé, il avait fait les frais de la fermeture des installations côté français. «Cette année, nous avons aussi récupéré une partie des touristes britanniques interdits de voyage en France», précise Enrique Caballero, président du domaine.

Des Britanniques qui n'ont pas boudé leur «favourite» station, Verbier. Le directeur, Simon Wiget, se dit d'ailleurs «soulagé» que le Conseil fédéral soit revenu sur sa décision d'imposer une quarantaine aux voyageurs mêmes vaccinés ou guéris en provenance de certains pays, dont le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas.

La pénurie de personnel se fait pressante

Si les responsables interrogés se réjouissent de cet «excellent» début de saison, ils s'inquiètent des répercussions du variant Omicron. L'absence de collaborateurs due aux quarantaines et isolements se fait de plus en plus pressante.

Toutes les stations ont prévu des scénarios pour savoir à quelles offres elles pourraient renoncer en cas de nécessité. A Zinal (VS) et aux Portes du Soleil par exemple, on s'attend à ce qu'il faille fermer l'une ou l'autre remontée mécanique durant la saison. (sas/ats)

Ski ou baignade?
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse balayée par des vents de plus de 100 km/h et des orages
De forts vents ont soufflé sur la Suisse durant la nuit de jeudi à vendredi, a indiqué SRF Meteo sur le réseau social X (ex-Twitter). Des rafales de 134 km/h ont été mesurées au Säntis, une montagne située à cheval des deux Appenzell et de St-Gall.

La station de mesure du Chasseral (BE) a enregistré des pointes de vent à 133 km/h, précise le service météorologique. Des rafales supérieures à 100 km/h ont également été relevées au Piz Martegnas (GR/ 116 km/h), au Moléson (FR/110 km/h), aux Diablerets (VD/109 km/h), à Schaffhouse (107 km/h) et à Altdorf (102 km/h). Le vent s'est toutefois calmé en deuxième partie de nuit.

L’article