DE | FR

La Suisse reste championne d'Europe des dépôts de brevet par habitant

Une sacrée et délicieuse innovation: le robot «Bouebot» prépare une fondue au fromage au siège de la start-up workshop4.0, à Sierre, en Suisse.
Une sacrée et délicieuse innovation: le robot «Bouebot» prépare une fondue au fromage au siège de la start-up workshop4.0, à Sierre, en Suisse.Image: KEYSTONE
Les Suisses ont enregistré 8442 demandes de brevet en 2021, une hausse de 3,9% par rapport à l'année précédente.
05.04.2022, 05:5305.04.2022, 06:17

L'Office européen des brevets (OEB) a indiqué mardi que la Suisse reste le pays comptant le plus d'inventions au monde par habitant. Après un léger recul en raison du coronavirus en 2020, les demandes de brevet sont reparties à la hausse en Europe l'an passé.

L'OEB, basé à Munich, a reçu au total 188 600 demandes de brevet en 2021, soit une hausse de 4,5% sur un an, établissant un nouveau record.

  • Le pays ayant déposé le plus de dossiers est toujours les Etats-Unis (46 553 demandes);
  • La Chine affiche pour sa part une croissance «considérable» de ses demandes, ayant fait un bond de 24% l'an dernier (16 665 dossiers);
  • Par million d'habitants, la Suisse reste cependant de loin en tête, suivie par la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la Finlande.

Vaud devant Zurich

Par canton, c'est Zurich (+8%) le plus actif en Suisse. Le canton de Vaud, qui a déposé un nombre constant de demandes de brevet, a perdu du terrain, mais reste devant.

Derrière ce duo, Bâle-Ville a reculé à la troisième place, suivi par Argovie, Genève et Neuchâtel.

Ces six cantons font partie des 30 premières régions d'Europe en nombre de dépôts de brevet.

Au niveau européen, le secteur de la communication numérique et de l'informatique a déposé le plus grand nombre de demandes (15'400, +9.4%), suivi des techniques médicales (15'231, +8.8%) et des techniques informatiques (14'671 demandes, +9.7%).

Au niveau suisse, c'est la branche des techniques médicales qui a demandé le plus de brevets. Suivent celles des biens de consommation, de la métrologie, des appareils et des machines électroniques ainsi que celle des produits pharmaceutiques, de la chimie et de la biotechnologie.

Du côté des entreprises suisses, le groupe pharmaceutique bâlois Roche a détrôné le groupe électrotechnique ABB de la première place. Les deux entreprises de tabac Japan Tobacco et Philip Morris sont suivies par Nestlé et Swatch Groupe. (ats/jch)

Rien à voir: Eric Zemmour est mis à la porte par Nourredine Zidane

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Doit-on interdire la reconnaissance faciale en Suisse? «Il faut agir!»
Plus de 10 000 personnes ont signé une pétition demandant l'interdiction de la reconnaissance faciale automatisée dans les villes de Suisse. Quelle est la situation dans notre pays? Et, surtout, quelles sont les implications de cette technologie? Eléments de réponse.

Cette semaine, une pétition été remise aux autorités des vingt plus grandes villes de Suisse ainsi qu’aux chefs-lieux des cantons. Signée par 10 112 personnes, elle demande l'interdiction de la reconnaissance faciale automatique.

L’article