DE | FR

Il a tellement plu en Suisse qu'on aurait pu remplir près de trois lacs!

Plus de 27 000 milliards de litres d'eau se sont abattus sur la Suisse au cours des 72 dernières heures. C'est... beaucoup. Profitez de votre samedi puisque dans la nuit, de nouveaux gros orages sont prévus.
10.07.2021, 09:5611.07.2021, 09:51

Une quantité énorme de pluie est tombée sur la Suisse ces trois derniers jours: ces précipitations auraient suffi pour remplir complètement le lac de Neuchâtel, celui des Quatre-Cantons et encore la moitié du lac de Zurich.

Selon MétéoSuisse samedi matin, plus de 27 000 milliards de litres d'eau se sont abattus sur la Suisse au cours des 72 dernières heures.

«Danger 3»

Au Tessin notamment, sur le Gothard ou la haute Surselva (GR), on a mesuré 120 à 200 millimètres de précipitations durant cette période. Sur le versant nord des Alpes, les précipitations ont été comprises entre 80 et 120 millimètres.

L'Office fédéral de l'environnement a émis un niveau de danger 3 pour certains lacs en bordure des Alpes, tels que les lacs de Thoune et de Brienz et le lac des Quatre-Cantons.

Pourtant il fait beau ce samedi, non?🧐

Oui, mais le répit risque d'être relativement court. Dans la nuit, de nouvelles précipitations et des orages sont prévus. Localement, ces derniers peuvent à nouveau être forts. A partir de mardi, les services météorologiques prévoient à nouveau de fortes pluies avec des températures inférieures à 20 degrés en journée.

Pour tout savoir sur les risques de crues en Suisse👇

Malgré l'humidité, la Suisse a enregistré le quatrième mois de juin le plus chaud depuis le début des mesures en 1864, selon MétéoSuisse. La moyenne nationale de 14.4 degrés a été au-dessus de la norme 1981-2010 de 2.5 degrés. Les jours de chaleur avec 30 degrés et plus ont été principalement enregistrés au milieu du mois. (ats)

Inondations à Cressier

1 / 28
Inondations à Cressier
source: keystone / adrian reusser
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Chez Yann Berger, l’une des victimes des inondations à Cressier

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variole du singe: «Une horreur. Mon corps bougeait tout seul»
*Karine a contracté la variole du singe au mois de juillet. Cette Romande, qui fait partie de la communauté LGBT, nous raconte le calvaire qu'elle a traversé, entre douleurs aigües, dépistage maladroit et diagnostic tardif. Selon elle, les autorités suisses vont devoir réagir vite, sinon «on court à la catastrophe».

Entrons dans le vif du sujet: il parait que les douleurs sont très intenses. C'est vrai?
Absolument. C'est l'horreur, je n'avais jamais connu ça auparavant. Et pourtant, mon seuil de tolérance à la douleur est très haut! Je suis une baroudeuse, j'ai fait l'armée, je suis plutôt une dure à cuire.

L’article