DE | FR

L'accord-cadre plaît à une majorité des Suisses

Bild

Image: Shutterstock

Bien qu'il s'agisse d'un sujet très technique et malgré les négociations qui s'éternisent, une majorité de la population suisse resterait favorable à l'accord-cadre avec l'Union européenne.



Ni la crise du coronavirus, ni les débats sans fin n'ont modifié durablement le point de vue de la population sur la politique européenne: une majorité des Suisses reste favorable à l'accord-cadre que la Confédération négocie avec l'UE depuis 2014. C'est ce que révèle un sondage de l'institut gsf.bern.

Quelques chiffres:

Du côté des arguments, l'accès de la Suisse aux programmes de recherche et de formation, l'accès aux marchés d'exportation ainsi que la mobilité sont considérés comme les éléments positifs les plus importants de l'accord. Comme en 2020, ils obtiennent un taux d'approbation compris entre 80 et 90%.

Toutefois, 60% des personnes interrogées craignent que les accords bilatéraux avec l'UE ne deviennent obsolètes et que la Suisse perde de son importance en tant que site économique. (ats)

La Fête de la tulipe à Morges

1 / 10
La Fête de la tulipe à Morges
source: keystone / laurent gillieron
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Les Etats-Unis renforcent les sanctions contre Loukachenko

Washington va imposer une série de nouvelles sanctions contre la Biélorussie, en réponse au détournement du vol de Ryanair et l'arrestation d'un opposant politique la semaine passée. L'UE pourrait faire de même.

En plus de mesures déjà annoncées au cours des dernières semaines, la Maison Blanche a dit élaborer avec l'Union européenne «une liste de sanctions ciblées à l'encontre de membres-clés du régime de Loukachenko».

«Le détournement forcé par la Biélorussie, sous de faux prétextes, d'un vol commercial de Ryanair qui circulait entre deux états membres de l'Union européenne» et l'arrestation du journaliste Roman Protassevitch «constituent un affront direct aux normes internationales», a …

Lire l’article
Link zum Artikel