assez dégagé
DE | FR
Suisse
International

La Suisse veut se mobiliser pour le droit des femmes dans le monde

La Suisse compte tout donner pour le droit des femmes

Image
shutterstock
La Confédération souhaite se mobiliser pour le droit des femmes à travers le monde. Un texte allant dans ce sens vient d'être adopté à New York.
27.03.2021, 10:2028.03.2021, 17:20
Plus de «Suisse»

La Suisse est bien partie pour renforcer l'égalité des genre et les droits des femmes. Et pour cause, suite à la 65e session de la Commission de la condition de la femme, elle a adopté une déclaration finale conjointe allant dans cette direction. Un petit succès.

Tendances contradictoires

Plusieurs tendances contradictoires se dessinent toutefois dans la politique internationale en matière de droits des femmes:

  • D'un côté, l'émergence d'un mouvement mondial en faveur de l’égalité des genres et des droits des femmes sous le nom de «Forum Génération Égalité» auquel la Suisse participera.
  • De l’autre, les positions des États critiques à l’égard de l’égalité des genres et des droits des femmes se durcissent et tendent à bloquer tout progrès.

Dans ce registre, la Suisse regrette que la Turquie ait annoncé son intention de se retirer de la Convention d'Istanbul qui lutte contre les violences faites aux femmes. D'autant plus qu'elle avait participé activement à l’élaboration de cet instrument.

Rôle de médiatrice

À l’avenir, le rôle de médiatrice de la Suisse restera capital. Les Helvètes s’attacheront notamment à renforcer la situation économique des femmes, en particulier l’égalité salariale. Mais aussi à leur donner la possibilité de participer activement et sur un pied d’égalité à la vie publique et aux processus décisionnels.

L’application mobile pour le renforcement des droits des femmes «Women’s Human Rights App» a été une de ses contributions essentielle cette année. Lancée juste avant la session, elle aura permis aux négociateurs d’accéder rapidement aux textes juridiques et fondamentaux les plus importants dans divers domaines relatifs aux droits des femmes et à l’égalité des genres. (ats/hkr)

Alain Berset «inquiet»
Selon l'ONU, 47 millions de femmes dans le monde risquent de basculer dans l’extrême pauvreté à cause de la pandémie de coronavirus. Une situation qui inquiète Alain Berset. «Les progrès réalisés ces dernières décennies en matière d’égalité des sexes et de droits des femmes sont menacés par la crise actuelle», a déclaré le conseiller fédéral. Il en a appelé à un engagement accru de la communauté internationale pour éviter qu’une telle situation ne se produise.
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La droite se bat pour réhabiliter un outil «qui ne sert qu'aux riches»
Les fondations utilisées pour transmettre des biens aux descendants sont interdites en Suisse depuis plus de cent ans. Une majorité de droite au Parlement souhaite qu'elles soient à nouveau autorisées.

Ces fondations nommées «fidéicommis familial» existent depuis le 17e siècle. A l'époque, elles permettaient à la noblesse ou aux super-riches de protéger leur patrimoine. Le «fidéicommis familial» donnait la possibilité aux familles de lier leurs biens et leurs terres à leur nom et de décider ainsi elles-mêmes qui pouvait hériter de quoi et de combien – déshéritant de facto les héritiers indésirables.

L’article