Suisse
Israël

Violences en Suisse et Israël autour du du régime d'Isaias Afewerki

Violents affrontements entre groupes d'Erythréens en Suisse et en Israël

Des confrontations explosives ont éclaté en Suisse et en Israël entre deux factions d'Erythréens, laissant de nombreuses personnes blessées, sur fond de tensions liées au régime d'Isaias Afewerki.
03.09.2023, 09:1803.09.2023, 13:58
Plus de «Suisse»

Une bagarre géante impliquant deux groupes d'Erythréens rassemblant des dizaines de personnes a fait une douzaine de blessés samedi à Opfikon (ZH). La police est parvenue à séparer les protagonistes.

Un porte-parole de la police cantonale a confirmé à Keystone-ATS l'intervention des forces de l'ordre dès 18h pour empêcher que la situation dégénère davantage entre deux groupes d'Erythréens, lors d'un rassemblement dans le quartier de Glattpark.

Selon divers médias, dont 20 Minuten, la bagarre a opposé des partisans et des opposants au dirigeant autoritaire érythréen Isaias Afewerki, lors d'un «festival érythréen».

L'affrontement a été violent, et une douzaine de personnes ont dû être transportées à l'hôpital. La manifestation aurait dû d'abord se tenir à Oberuzwil (SG) avant d'y être interdite par crainte de débordements.

Sept personnes ont été blessées gravement et cinq légèrement. La police est intervenue avec une douzaine de véhicules et des secouristes. Deux hélicoptères de secours ont aussi été mobilisés pour parer à toute urgence.

Affrontements en Israël

Le même jour, à Tel-Aviv, des centaines d'Erythréens hostiles au gouvernement de leur pays s'étaient rassemblés à l'extérieur d'une salle qui devait accueillir un événement pro-régime organisé par l'ambassade d'Erythrée. Parmi eux, une douzaine de personnes ont été blessées par les tirs de la police israélienne, qui déplore de son côté 27 blessés dans ses rangs.

Des affrontements entre Erythréens et policiers, ainsi qu'entre partisans et opposants au régime érythréen, se sont poursuivis ailleurs dans le sud de Tel-Aviv. Israël accueille près de 18'000 demandeurs d'asile d'Erythrée. (dal/ats)

La bagarre entre les fans de Saint-Etienne
Video: twitter
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le procureur de la Confédération craint de capituler «face à la mafia»
Le Conseil fédéral et le Parlement refusent jusqu'à présent de révéler au Ministère public de la Confédération les témoins «de la Couronne» dans la lutte contre la criminalité. Une décision contestée par Stefan Blättler.

«C'est le fonctionnement même de l'État de droit», déclare Stefan Blättler lors de la conférence de presse annuelle de sa troisième année de fonction en tant que procureur général de la Confédération. Il poursuit:

L’article