DE | FR

A Porrentruy, ils sont descendus dans la rue pour dénoncer les féminicides

Bild

Image: Shutterstock

Le classement de l'enquête du drame de Courfaivre a provoqué l'indignation à Porrentruy. Ils étaient plusieurs dizaines à manifester lundi soir pour dénoncer les féminicides.



A Porrentruy, ils étaient quelque 80 personnes à dire non aux féminicides lundi soir. Cette action a été organisée en réponse à la décision de la justice jurassienne de classer une plainte pour homicide par négligence lors du drame de Courfaivre.

Les manifestantes et manifestants ont déposé des pancartes avec des slogans témoignant de l'indignation à la suite de la décision judiciaire. La famille va faire recours contre le classement de la plainte.

Accusé de violences conjuguales

Le 21 octobre 2019, les corps sans vie d'un homme et d'une femme étaient découverts dans un appartement de Courfaivre. La mère de famille avait déposé une plainte contre son conjoint pour agression sexuelle quelques jours avant cette issue fatale.

L'homme, qui faisait l'objet d'une procédure pénale pour violences conjugales, a tué sa femme à l'arme blanche avant de se suicider. Selon les enquêteurs, le mari ne pouvait pas envisager l'idée d'une séparation.

Le procureur extraordinaire chargé de diriger l'enquête a annoncé la semaine dernière avoir ordonné le classement de la procédure. Une plainte avait été déposée par les proches de la défunte contre une procureure et un policier, accusés de n'avoir pas su protéger la victime en renonçant à incarcérer le mari violent.

Demande d'excuses

L'association interjurassienne grève des femmes et les proches de la victime exigent que la justice reconnaisse avoir commis une erreur et qu'elle présente ses excuses à la famille. L'action menée lundi soir doit aussi permettre de mettre en lumière l'urgence d'une meilleure protection des victimes. (ats/hkr)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

A Moutier, que ce soit oui, que ce soit non, «y aura recours»

Dans la cité prévôtoise où l'on vote ce dimanche pour ou contre le rattachement au canton du Jura, la victoire, qui qu'elle contente, sera peut-être contrariée par des opérations de recours d'ores et déjà annoncées. Ça ne s'arrêtera donc jamais? Reportage.

Sous haute surveillance, Moutier, baignée de soleil dans sa cuvette au cœur du Jura. Des SUV de la police cantonale bernoise vont et viennent sur l’artère principale de ville, déserte à 10 heures ce matin, à l’ouverture de l’unique bureau de vote. Les camps séparatiste et antiséparatiste sont maintenus à bonne distance l’un de l’autre. A des emplacements on ne peut plus symboliques.

Le QG du «oui» au rattachement au canton du Jura est situé dans l’Hôtel de la Gare, sortie Nord, en …

Lire l’article
Link zum Artikel