DE | FR

Les zadistes du Mormont libérés de la plupart des accusations

Des zadistes célèbrent leurs acquittement lors des verdicts des premiers procès des activistes de la ZAD du Mormont, ce lundi 24 janvier 2022.
Des zadistes célèbrent leurs acquittement lors des verdicts des premiers procès des activistes de la ZAD du Mormont, ce lundi 24 janvier 2022.Image: sda
Alors que le Ministère public réclamait des peines de prison ferme, le tribunal en a décidé autrement.
24.01.2022, 14:0324.01.2022, 16:21

Les premiers zadistes du Mormont (VD) à passer au tribunal ont vu leur peine largement réduite lundi. La plupart ont été condamnés par des jours-amende avec sursis, alors que le Ministère public réclamait de la prison ferme.

Le contexte

Ces militants étaient accusés d'avoir résisté, le 30 mars 2021, à l'évacuation de la Zone à défendre (ZAD) du Mormont, créée pour s'opposer à l'extension de la carrière du cimentier Holcim.

Sept prévenus ont été entendus séparément la semaine dernière par le Tribunal d'arrondissement de la Côte à Nyon, et les verdicts ont été rendus lundi.

Que disent les jugements?

Bien que différents, les jugements présentent de nombreuses similitudes. A commencer par le fait que les militants ne peuvent pas être condamnés pour violation de domicile, sachant qu'Holcim avait finalement retiré sa plainte. Egalement contre l'avis du Ministère public, ils ont été libérés de l'accusation d'insoumission à une décision de l'autorité.

La plupart ont, en revanche, été reconnus coupables d'empêchement d'accomplir un acte officiel. La Cour a estimé qu'ils avaient entravé le travail de la police lors de l'évacuation de la ZAD, par exemple en s'accrochant à une corde ou en se réfugiant sur le toit d'une vieille bâtisse.

Quelles sont les punitions?

Leurs actions de mars dernier leur ont valu des peines d'une dizaine de jours-amende avec sursis. Le Ministère public, qui s'était montré d'autant plus sévère que plusieurs militants avaient d'abord refusé de décliner leur identité, avait exigé deux mois de prison ferme.

Le Parquet avait même requis six mois à l'encontre d'un prévenu. Il était accusé, sur la base d'une trace ADN retrouvée dans un gant, d'avoir jeté des projectiles sur la police. Il s'est, toutefois, avéré que ce jeune homme n'était pas sur la ZAD ce jour-là. Il a été totalement acquitté. (jah/ats)

L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images, c'était en mars dernier:

1 / 19
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Au Mormont, ça chauffait en mars dernier...

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Dans le Jura, posséder un véhicule à moteur va coûter moins cher
En dehors des votations fédérales, le Jura a voté avec son porte-monnaie sur un objet cantonal. L'initiative «Les plaques moins chères» a été acceptée. La taxe sur les véhicules à moteur sera ainsi plus proche de la moyenne suisse.

Les automobilistes jurassiens verront leur taxe sur les plaques des véhicules à moteur baisser pour se rapprocher de la moyenne suisse. En pleine période de hausse des prix, les citoyens ont accepté dimanche par près de 83% des votants une initiative en ce sens.

L’article