Suisse
lac

Tous en maillot, l'eau du Léman est de bonne qualité!

Tous en maillot, l'eau du Léman est de bonne qualité!

Image
Les eaux du lac Léman sont propices à la baignade cet été. Sur les 118 plages analysées régulièrement par les autorités sanitaires, une seule est potentiellement risquée.
17.06.2021, 18:0017.06.2021, 18:26
Plus de «Suisse»

And the winner is...

La Pointe à la Bise à Vésenaz (GE) peut présenter des risques de pollution momentanée liée aux nombreux oiseaux présents près du site.

En effet, la proximité de la réserve naturelle avec sa forte concentration d'oiseaux d'eau entraîne un apport souvent élevé de bactéries fécales d'origine aviaire, indique la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL). Cette entité a publié jeudi l'édition 2021 de sa Carte des plages du Léman.

Au total 110 plages présentent des eaux d’excellente qualité et sept des eaux de bonne qualité. Des analyses sont réalisées tout au long de l'été pour détecter d’éventuelles pollutions. Les services sanitaires des cantons de Genève, de Vaud et du Valais, ainsi que celui du département de la Haute-Savoie sont en charge de cette surveillance. (ats)

«Les joueurs de l'équipe de Suisse, c'est des amateurs, non?»
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Cour suprême de Zurich réduit la peine d'un meurtrier
La Cour suprême du canton de Zurich a réduit la peine d'un Suisse reconnu coupable du meurtre et de l'abus sexuel du cadavre de sa sous-locataire. Le procureur avait requis 18 ans, l'accusé écope de 13 ans de prison.

Un Suisse âgé de 40 ans a été condamné jeudi par la Cour suprême du canton de Zurich à 13 ans de prison pour avoir étranglé à mort sa sous-locataire et avoir abusé sexuellement de son cadavre. En première instance, il avait écopé de 13 ans et 6 mois de réclusion.

L’article