Suisse
LGBTIQ+

La pride rassemble des milliers de personnes contre les discriminations

People walk through the streets for the rights of the LGBTIQ+ community during the Geneva Pride march, in Geneva, Switzerland, Saturday, September 11, 2021. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Après la pride du 11 septembre 2021, des milliers de personnes ont à nouveau investi la rue le 10 juin 2023.Image: KEYSTONE

La pride rassemble des milliers de personnes contre les discriminations

Des milliers de personnes ont investi les rues de Genève lors de la marche des fiertés. Une liste de 50 revendications a été publiée.
10.06.2023, 16:4910.06.2023, 18:10
Plus de «Suisse»

Plusieurs milliers de personnes sont attendues samedi dans les rues de Genève à la marche des fiertés. Malgré l'ambiance festive, elles sont là pour rappeler que la lutte contre les discriminations envers les personnes LGBTIQA+ se poursuit.

Réunies dès 14 heures sur le Quai Wilson, une foule arborant des drapeaux, des chaussettes et autres shorts arc-en-ciel affluait vers le point de rassemblement dans une ambiance festive et décontractée.

«Dans la joie et la bonne humeur!»

«Je viens de Fribourg, après ce qui s'est passé là-bas, c'est important de montrer qu'on est là et que tous ensemble la peur sera vaincue», a déclaré à Keystone-ATS un jeune homme présent à la marche. Des drapeaux arc-en-ciel avaient été vandalisés fin mai sur la place Georges Python.

«Il faut continuer la lutte contre les discriminations, se montrer solidaires. Dans la joie et la bonne humeur!», a lancé une participante aux cheveux teints aux couleurs de l'arc-en-ciel pour l'occasion.

De nombreuses personnes venues du Valais étaient présentes au tout début du cortège: «L'an prochain, la pride romande aura lieu chez nous, à Martigny», s'est enthousiasmée une participante à la marche.

Sous le slogan «FIEREXS et UNIEXS», les organisateurs ont rappelé que si le droit au mariage pour toutes et tous l'an passé a représenté une avancée historique, la communauté doit faire face à un retour en force des insultes et des violences à son encontre.

50 revendications

Prévue tous les deux ans en alternance avec une pride romande, la Geneva Pride a publié cette année une liste de 50 revendications, dont trois ont été mises en avant:

  • L'extension de l'article 261 bis du Code pénal à la transphobie,
  • L'arrêt des thérapies de conversion,
  • Le droit à l'autodétermination des personnes intersexes.

Privée de marche en 2020 en raison de la pandémie, la manifestation a réuni cette année plus de 60 associations LGBTIQA+. Le cortège doit arriver en fin d'après-midi au parc des Bastions, où un village a été installé, avec une programmation artistique queer et suisse à 80% locale.

Plusieurs axes ont été partiellement ou totalement fermés à la circulation à Genève jusqu'en début de soirée. La police s'attendait à un trafic fortement perturbé sur les quais de la Rive droite, puis sur tout le trajet du cortège, des Eaux-Vives jusqu'à la Place de Neuve, en passant par les rues Basses et la Corraterie. Le trafic en transports publics n'était pas épargné, certaines lignes ont été supprimées. (sas/ats)

Les ados, inclusifs dans la vraie vie? «C'est compliqué»
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi atterrir à Zurich le soir est devenu compliqué
A deux reprises en peu de temps, l'aéroport de Zurich a refusé l'atterrissage d'avions à Kloten. Les critiques suspectent des motivations politiques derrière cette décision.

Les clients de Swiss ont été fortement mécontents lundi. Le vol de Londres à Zurich, pris en charge par Air Baltic, a atterri peu avant minuit, non pas à Kloten, mais à Genève. Les passagers ont ensuite été laissés à eux-mêmes. Swiss n'a pas réussi à leur organiser une nuitée dans un hôtel à Genève ni à mettre à disposition des bus pour les transporter jusqu'à Zurich.

L’article