DE | FR

Il a fait (très) froid cette nuit en Suisse, mais on va vers le mieux

Les températures très basses n'auraient, toutefois, pas trop nui aux plantes. La bise devrait s'atténuer.
18.04.2022, 10:4319.04.2022, 06:30

La Suisse a connu une nuit froide. En plaine, le thermomètre est descendu en dessous de zéro degrés à plusieurs endroits.

Dans les cuvettes, comme par exemple à Saint-Joseph (SO), il y a même eu un léger gel aérien, la température étant mesurée à deux mètres au-dessus du sol, a indiqué MeteoNews lundi matin. C'est là que la température la plus fraîche en plaine a été enregistrée: -3.6 degrés. Vient ensuite Ebnet-Kappel (SG) avec -2 degrés.

A Courtelary, dans le Jura bernois, le mercure a chuté à -1.9 degré tandis qu'il affichait -1.7 degré au Val de Travers (NE) et à Schüpfheim (LU) et -1.6 degré à Giswil (OW). Après le gel au sol généralisé, qui n'a sans doute que peu nui aux plantes, il devrait faire entre 16 et 18 degrés en cours de journée. La bise devrait nettement s'atténuer ce lundi de Pâques. (ats)

Thèmes

Dans l'actu: ces Ukrainiennes se moquent des soldats russes

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un syndicat étudiant incite l'Unige à renoncer à porter plainte
L'affaire fait couler beaucoup d'encre depuis la semaine passée. Ces activistes, qui ont interrompu une conférence jugée transphobe, sont poursuivis par l'établissement universitaire genevois.

La Conférence Universitaire des Associations d'Etudiant.e.x.s (CUAE) a demandé lundi à l'Université de Genève (UNIGE) de renoncer à porter plainte contre des militants qui avaient interrompu la semaine passée une conférence qu'ils jugeaient transphobe. Dans un communiqué, le syndicat étudiant déplore «le tournant répressif que prend cette affaire».

L’article