en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
maladie

Gale en Suisse: 7 points pour tout savoir sur cette maladie

La gale est de retour en Suisse: 7 choses à savoir sur la maladie

Des cas d'une maladie infectieuse longtemps considérée comme éteinte dans notre pays sont apparus en Suisse: la gale. Voici tout ce qu'il y a à savoir sur cette maladie infectieuse.
27.01.2023, 14:3227.01.2023, 15:24
Plus de «Suisse»

La gale. Voici là un nom qui laisse déjà deviner qu'il s'agit d'une maladie. Cette infection de la peau contagieuse est causée par un minuscule parasite, l'acarien fouisseur.

Pendant longtemps, la maladie n'a plus été un sujet de préoccupation en Suisse, mais de nouveaux cas sont apparus. Dans certains centres fédéraux d'asile ainsi que dans des écoles, quelques cas de gale ont été recensés, comme le rapporte la SRF. Il n'existe pas de chiffres précis sur la propagation, car la gale ne fait pas partie des maladies infectieuses à déclaration obligatoire en Suisse.

Qu'est-ce que la gale?

La gale, connue dans le jargon médical sous le nom de Scabiose, est une maladie de peau contagieuse causée par de minuscules parasites. Les parasites, les acariens de la gale, mesurent entre 0,3 et 0,5 millimètre et sont donc à peine visibles à l'œil nu – ou alors sous la forme d'un minuscule point. Les petits animaux vivent dans la couche supérieure de la peau et y pondent leurs œufs. Cela déclenche chez l'humain une éruption cutanée qui se manifeste par des démangeaisons.

Milben, Krätze, Krätzmilben, Infektionskrankheit
Une microphotographie d'un acarien de la gale.image: wikipedia/Kalumet, CC BY-SA 3.0

Comment la gale se transmet-elle?

La transmission de la maladie infectieuse se fait par contact corporel étroit. Les acariens femelles sautent d'un hôte à l'autre pour y pondre leurs œufs. Souvent, la gale se transmet également lors de rapports sexuels.

Les acariens peuvent survivre dans les draps et les vêtements pendant environ deux jours. La transmission par les vêtements ou la literie commune est toutefois plutôt rare.

Quels sont les symptômes?

Les acariens de la gale préfèrent les endroits du corps où la température est élevée et où la couche cornée est fine, comme c'est le cas au niveau du poignet, de la rotule, du nombril ou des organes génitaux. L'infection elle-même est asymptomatique. La plupart du temps, les symptômes n'apparaissent que deux à cinq semaines après l'infection. Parmi ces derniers, on peut citer:

  • Des démangeaisons.
  • Des cloques et taches cutanées visibles.
  • Des rougeurs de la peau.

En conséquence, les personnes atteintes de la gale se grattent souvent jusqu'à ce qu'elles saignent.

Milben, Krätze, Krätzmilben, Infektionskrankheit
Des cicatrices au niveau des hanches d'un homme rappellent qu'il a subi la gale.image: DPA

La gale est-elle dangereuse?

La gale est gênante, mais ne représente aucun danger pour l'être humain. Néanmoins, si la maladie n'est pas traitée, elle ne disparaît généralement pas d'elle-même, et peut donc se propager de plus en plus.

Comment traiter la maladie?

Cette maladie infectieuse se traite bien avec des médicaments. Les acariens et les œufs peuvent être tués au moyen d'une crème ou de comprimés. Il convient tout de même de se rendre chez le médecin afin de se voir administrer les soins adéquats.

Où trouve-t-on la gale?

La gale est souvent associée à des conditions d'hygiène insuffisantes. Pourtant, une infestation par la gale n'est pas forcément liée à un manque d'hygiène. La maladie se propage généralement dans les lieux où de nombreuses personnes se rassemblent, comme les maisons de soins, les écoles, les jardins d'enfants ou justement les centres d'asile.

Comment la gale est-elle arrivée en Suisse?

«Les cas actuels ont un lien direct avec les demandeurs d'asile», explique Samuel Wyss, porte-parole du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), à la SRF. Ces derniers seraient souvent infectés par la gale dans les camps de réfugiés.

En conclusion, l'épidémie ne représente donc pas de risque pour la population.

(cst)

Des Pakistanais en colère brûle le drapeau suisse
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Uni de Genève impuissante face au forcing des communistes révolutionnaires
Repoussés de l'Université de Genève la semaine dernière, les membres du Parti communiste révolutionnaire y reviennent ces mardi et mercredi pour y tenir deux réunions organisées sous leur bannière. Le rectorat semble pris de court.

Mis à la porte, le Parti communiste révolutionnaire (PCR) revient par la fenêtre. Formation politique en gestation, actuellement en pleine campagne de recrutement, le PCR avait été prié, la semaine dernière, par l’Université de Genève (Unige), de plier bagage. La raison? Il avait installé un stand dans le hall d’Uni Mail, avec cette inscription:

L’article