Suisse
Migrants

Genève veut mieux protéger les réfugiés mineurs

Genève veut mieux protéger les réfugiés mineurs non accompagnés

Des mineurs non accompagnés dans un centre de détention britannique.
Des mineurs non accompagnés dans un centre de détention britannique.Image: sda
Une résolution a été déposée à la suite du suicide d'un jeune requérant afghan de 18 ans qui venait d'apprendre son renvoi. Cette tragédie, qui a eu lieu à la fin de l'année dernière, avait suscité une vive émotion dans le canton.
03.02.2023, 05:4303.02.2023, 07:07
Plus de «Suisse»

Genève veut protéger les réfugiés mineurs non accompagnés (RMNA) jusqu'à l'âge de 25 ans. Exerçant son droit d'initiative cantonale, le Grand Conseil a adopté jeudi à une large majorité une résolution qui demande à l'assemblée fédérale d'agir dans ce sens. Le texte, qui émane du Centre et de la gauche, a été accepté par 57 voix contre 25 et 8 abstentions.

Pour le premier auteur de la résolution, le député du Centre Bertrand Buchs, ces jeunes qui arrivent après un exil semé de souffrance espèrent trouver un équilibre en Suisse:

«Mais ils ne sont protégés que jusqu'à 18 ans et risquent d'être renvoyés dans le pays d'entrée en Europe où ils ont subi des violences»

Le Grand Conseil avait déjà voté en 2019 une motion pour protéger les RMNA jusqu'à 25 ans, le temps de terminer une formation. La Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) avait aussi émis des recommandations en ce sens aux cantons. Et malgré tout, «les carences de notre système existent», a relevé la députée Verte Marjorie de Chastonay:

«Combien frauda-t-il de morts et de suicides»

Elle a rappelé que tout réfugié mineur non accompagné a le droit d’être protégé par la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE). L'extrême gauche a fustigé dans la foulée «l'inhumanité des accords de Dublin».

Le chef du Département de la cohésion sociale, Thierry Apothéloz, a rappelé que le canton n'avait jamais connu un flux aussi important de RMNA:

«Il y a urgence absolue d'accueillir et d'intégrer»

Il espère que le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) amènera d'autres réponses à ces jeunes une fois les échéances électorales fédérales passées. (ats/jch)

Il a filmé l'horreur des migrants: «Je me suis ramassé une claque»
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
A Yverdon, des radars qui affichent le montant de l'amende
Des radars qui affichent directement le montant de l'amende, à titre indicatif: c'est l'idée «pédagogique» de la police à Yverdon.

Des radars qui affichent directement le montant de l'amende, à titre indicatif: c'est la nouvelle idée «pédagogique» de la Police du Nord vaudois (PNV) à Yverdon-les-Bains. Cette phase de test a été récemment lancée dans une optique de prévention et de sécurité routière, a indiqué jeudi la ville vaudoise.

L’article