DE | FR

L'hiver se réinstalle avec peut-être même des flocons jusqu'en plaine

Dans les Alpes, ici Médran, près de Verbier, près de 40 cm de neige fraîche sont tombées en altitude.
Dans les Alpes, ici Médran, près de Verbier, près de 40 cm de neige fraîche sont tombées en altitude.
Dans le sillage de la tempête «Luis», la neige tombe a gros flocons et les températures seront «largement inférieures» aux normes saisonnières cette semaine.
14.03.2021, 14:1314.03.2021, 16:48

L'hiver reprend ses droits dans le sillage de la dépression orageuse «Luis», qui a soufflé des rafales jusqu'à 160 km/h en montagne et 110 km/h en plaine en Suisse romande samedi.

C'est dans l'ouest des Alpes valaisannes et la région du Mont Blanc que la neige a été la plus abondante, selon les services de MétéoSuisse. Environ 40 centimètres de neige fraîche sont tombés autour de Verbier. Les Préalpes et le Jura ont eux été saupoudrés de 10 à 20 centimètres d'or blanc.

Neige possible jusqu'en plaine

Amené par la tempête «Luis», un front froid provoque ce changement de temps. Les températures seront «largement inférieures» aux normes saisonnières ces prochains jours et la situation dépressionnaire se maintiendra jusqu'en milieu de semaine environ, selon MétéoSuisse. Chutes de neige intermittentes à prévoir au moins jusqu'à mercredi, peut-être jusqu'en plaine.

Coupures de courant et rafales à 161 km/h
La plus forte rafale de la tempête «Luis» a été enregistrée au sommet du Hoher Kasten (1793 m), à la frontière des cantons d'Appenzell Rhodes-Intérieures et de Saint-Gall: 161 km/h, selon meteocentrale.ch. Selon Dominique Stussy de MétéoSuisse à Genève, le Chasseral (BE) a subi des vents à 144.4 km/h, le Moléson (FR) à 130 km/h.
Samedi après-midi, la commune fribourgeoise de Montagny a fait face à une coupure de courant. En ville de Berne, une voiture garée a été ensevelie sous une grande branche. A Dietikon (ZH), un échafaudage est tombé. Sur le lac de Zurich, il a fallu pomper l'eau qui s'accumulait dans un bateau.

(ats)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette UDC veut limiter le statut S, mais que disent cantons et communes?
D'ici l'automne, la Confédération s'attend à accueillir 120 000 réfugiés ukrainiens. Actuellement, il y a encore environ 60 000 places libres. L'UDC met en garde contre les coûts à venir. Et voici ce qu'en pensent les cantons et les communes.

La conseillère nationale UDC argovienne, Martina Bircher, suggère de restreindre le statut de protection S. Selon elle, il faudrait réfléchir à ne l'accorder qu'aux Ukrainiens originaires de régions où se déroulent des combats. Actuellement, l'essentiel des affrontements s'est déplacé vers l'Est. Bircher ne remet pas en cause l'aide aux réfugiés, mais les conséquences financières «énormes» pour la Suisse, que ce soit pour la Confédération, les cantons ou les communes.

L’article