DE | FR
Actuellement, la direction de Smood et les représentants du personnel de livraison ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un protocole de négociation.
Actuellement, la direction de Smood et les représentants du personnel de livraison ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un protocole de négociation.Image: keystone

Genève veut faciliter le dialogue entre Smood et ses livreurs

Face au conflit social qui oppose depuis début novembre des livreurs à la plateforme de livraison. A Genève, la Chambre des relations collectives de travail a été saisie.
06.12.2021, 11:0906.12.2021, 18:48

Les mouvements de grève des livreurs Smood semblent avoir payé. Lundi, le canton de Genève a annoncé vouloir faciliter le dialogue entre la direction de l'entreprise et les livreurs de la société, dont certains ont entamé des grèves dans plusieurs cantons romands, pour améliorer leurs conditions de travail. Afin de favoriser une procédure de conciliation, le département de l'économie et de l'emploi (DEE) a saisi la Chambre des relations collectives de travail (CRCT).

Le conflit social au sein de l'entreprise de livraison de repas Smood a éclaté il y a plus d'un mois. Le mouvement s'est aussi étendu à Genève, où se trouve le siège de la société. Actuellement, direction et représentants du personnel ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un protocole de négociation.

A part Genève, quelles villes avaient fait grève?

Image: datawrapper

La CRCT offre un cadre institutionnel et un accompagnement propres à faciliter les discussions, dans l'objectif de parvenir à un accord, rappelle le DEE. (ats/mndl)

Vous pensez que les Vaudois conduisent mal ? On vous laisse juger ce mec

Plus d'articles sur la Suisse

En Suisse, les meurtres parfaits sont trop nombreux

Link zum Artikel

La Coupe de Suisse de football en est-elle vraiment une?

Link zum Artikel

Devinez quelle est la ville la plus bruyante de Suisse!

Link zum Artikel

Participez à notre grand classement sur les conseillers fédéraux

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des milliers de Pékinois en quarantaine forcée ++ L'île de Pâques réouvre ses frontières
L’article