DE | FR
Patrick Mathys, Leiter Sektion Krisenbewaeltigung und internationale Zusammenarbeit BAG, 2. von rechts hinten, praesentiert die neue Impfkampagne waehrend einer Medienkonferenz zur aktuellen Situation des Coronavirus, am Dienstag, 17. August 2021 in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Image: sda

6 points pour savoir où en est le Covid en Suisse

Mardi, c'était la rentrée pour l'Office fédéral de la Santé publique. La Suisse se trouverait au début de la troisième vague, voici les principaux points qui retiennent l'attention des scientifiques.



La Suisse se trouve au début d'une quatrième vague. Les cas de Covid-19 continuent à augmenter, en particulier chez les plus jeunes. La protection par la vaccination est meilleure qu'après une infection par la maladie, révèle une étude.

La forte hausse des cas inquiète

La situation n'évolue pas dans le sens souhaité, a mis en garde, mardi, Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), lors du point de presse des experts de la Confédération. Le niveau actuel n'avait plus été atteint depuis la deuxième vague l'année dernière.

«Les infections ont doublé trois fois en un mois»

Tanja Stadler, présidente de la Task force scientifique

Si les chiffres doublent encore, le système de santé sera aussi surchargé qu'au plus haut de la deuxième vague. Certaines opérations pourraient ainsi être repoussées. Pour l'heure:

On parlerait de surcharge à partir du double, a estimé Patrick Mathys.

Hausse des hospitalisations

La pandémie touche toujours plus les personnes de moins de 40 ans. Cette évolution se confirme par le nombre de nouveaux cas, mais aussi le nombre d'hospitalisations. La plus forte incidence est relevée chez les 10-39 ans, selon Patrick Mathys.

De deux à trois hospitalisations par jour au début du mois de juillet, on est passé à dix fois plus, a-t-il ajouté. Toutefois, le nombre des décès reste bas – un à deux par jour.

L'impact du retour des vacances sur la hausse des cas

La Suisse comptait, mardi, 3150 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Les personnes qui rentrent de vacances jouent un rôle important dans cette hausse. Elles représentent 20%, voire plus, des personnes testées positives au Covid-19, a indiqué le médecin cantonal zougois Rudolf Hauri. Il est important que les personnes qui rentrent de vacances soient testées à plusieurs reprises.

Appel à la vaccination face au variant Delta

Le variant Delta est si contagieux que chaque personne non immunisée entrera en contact avec le virus, a relevé Tanja Stadler, présidente du groupe d'expert de la Confédération.

«Dès que nous aurons atteint une immunité suffisante au sein de la population, le virus circulera moins. Nous pourrons retrouver notre ancienne vie sans être contraints à des mesures sanitaires»

Tanja Stadler, présidente de la Task force scientifique

Tanja Stadler invite la population à se faire vacciner pour éviter une surcharge du système de santé et protéger les personnes qui y travaillent, les enfants de moins de douze ans et les autres personnes ne pouvant pas se faire vacciner ou chez qui le vaccin n'est pas assez efficace. Les autorités tentent de convaincre en particulier les indécis.

Les dernières nouvelles sur l'efficacité du vaccin

Des recherches récentes sur l'immunité au coronavirus ont montré que la protection par la vaccination est meilleure qu'après une infection par la maladie, a expliqué Milo Puhan, du projet de recherche Corona Immunitas. Cette protection accrue s'applique surtout aux derniers variants du virus.

Des anticorps ont été détectés beaucoup plus fréquemment chez les personnes vaccinées, notamment chez les plus de 65 ans, a précisé le directeur de l’Institut d’épidémiologie, de biostatistique et de prévention de l'Université de Zurich. Dans cette tranche d'âge, le taux de vaccination est relativement élevé.

Troisième dose? Reconfinement? Que préconisent les experts?

Pour éviter un nouveau confinement, la vaccination reste la seule solution, a martelé Patrick Mathys. C'est le bon moment de le faire si l'on veut être protégé d'ici les vacances d'automne. Concernant la nécessité d'une troisième dose de vaccin, elle devrait se confirmer à moyen terme en Suisse, selon lui.

Tanja Stadler a de son côté refusé toute spéculation sur un possible tour de vis, en cas de détérioration. Chaque mesure a ses inconvénients. C'est au Conseil fédéral de les prendre. (jah/ats)

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Plus d'analyses en lien avec le Covid

La tension monte autour de la vaccination. La paix sociale est-elle en péril?

Link zum Artikel

Quand est-ce que le Conseil fédéral rendra son pouvoir?

Link zum Artikel

Accentué par la crise, un élan libertaire parcourt la Suisse

Link zum Artikel

Les scientifiques rêvent-ils de prendre le pouvoir?

Link zum Artikel

Au Japon, l'Etat jette la honte sur les resquilleurs du Covid

Le gouvernement japonais utilise la méthode du «Name and Shame» en rendant publics les noms de ceux qui ne respectent pas les mesures sanitaires.

Au pays des samouraïs et des sushis, gare aux personnes tentées de contourner une mise en quarantaine ou toutes autres restrictions sanitaires. Les autorités ont décidé de punir les resquilleurs en rendant publics leurs noms.

Cette méthode, appelée «Name and Shame» (nommer et couvrir de honte) a été lancée mardi par le gouvernement japonais. Ce dernier a diffusé l'identité de trois individus qui n'ont pas respecté leur quarantaine après un séjour à l'étranger, rapporte le quotidien …

Lire l’article
Link zum Artikel