DE | FR
L'OFSP joue sur l'autodérision pour convaincre les plus réfractaires à la vaccination.
L'OFSP joue sur l'autodérision pour convaincre les plus réfractaires à la vaccination. capture d'écran youtube

L'OFSP drague les jeunes non vaccinés sur les réseaux sociaux

Depuis ce mardi, l'OFSP mise sur l'autodérision pour inciter les 12-29 ans à se faire vacciner. Une campagne vidéo vient d'être lancée sur les réseaux sociaux.
14.09.2021, 22:0015.09.2021, 14:36

24 heures après l'extension du Certificat Covid, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lance une campagne pour augmenter la couverture vaccinale. Sous forme de courtes vidéos humoristiques, elle s'adresse principalement aux 12-29 ans, une des tranches d’âge la moins vaccinée en Suisse.

Des vidéos de «fails»

Les trois vidéos de «fails» (échecs) ont pour but de montrer aux jeunes qu'ils doivent aussi oser se faire vacciner. Les clips, mettant en scène des jeunes protagonistes effectuant diverses actions qui tournent mal, mettent l'accent sur l'autodérision.

Le but? Apaiser les craintes «diffuses» des jeunes par rapport à la vaccination. 👇

Selon Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, 40,6% des jeunes âgés de 12 à 19 ans ont reçu une dose de vaccin et 27% les deux doses. Ces chiffres montent à respectivement 56% et 46% pour les 20 à 29 ans.

Bénéfices sociaux

La vaccination n'apporte pas que des bénéfices sur le plan de la santé, mais aussi au niveau social, a souligné Adrian Kammer, responsable de la campagne de communication à l'OFSP.

La vie quotidienne redevient plus facile, que ce soit pour sortir ou voyager, a-t-il souligné. Les conséquences psychologiques de la pandémie peuvent également être réduites, par exemple en ne devant pas se mettre en quarantaine.

Une campagne à 230 000 francs

Selon l'OFSP, le coût de la campagne s'élève à 230'000 francs, dont 70% sont consacrés aux frais de diffusion sur les réseaux sociaux. La campagne sera également diffusée dans l'espace public par les canaux traditionnels à partir du 5 octobre.

(hkr avec ats)

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
En Valais, un braquage à l'explosif détruit un bancomat
Dans le Val-d’Illiez (VS), un distributeur d'argent a été la cible d'un braquage dans la nuit de dimanche à lundi. Les malfaiteurs courent toujours.

«Nous avons d’abord pensé au tonnerre ou à l’explosion d’une bouteille de gaz», explique une voisine, citée par 24 Heures lundi. Une forte détonation a réveillé les habitants du village, d'habitude paisible. Comme le rapporte le quotidien vaudois, c'est dans la nuit de dimanche à lundi à environ deux heures du matin que le distributeur de la banque Raiffeisen a été attaqué.

L’article