Suisse
Pandémie

Diantre! Notre stock de beurre suisse n'a jamais été aussi bas

Diantre! Notre stock de beurre suisse n'a jamais été aussi bas. watson
Image: shutterstock

Diantre! Notre stock de beurre suisse n'a jamais été aussi bas

Pour la deuxième fois de l'année, la Suisse va devoir importer encore plus de beurre pour éviter d'en manquer. En cause: une demande plus élevée que d'habitude et la pandémie (encore elle) n'y est pas pour rien.
22.06.2021, 10:1322.06.2021, 10:20
Plus de «Suisse»

Les volumes de beurre importés permettront d'atteindre 1000 tonnes supplémentaires. Voilà ce qu'indique L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Cette hausse, qui fait suite à une demande de l'Interprofession du lait, devrait garantir l'approvisionnement jusqu'à la fin d'année 2021. En février, le contingent avait déjà été relevé de 1500 tonnes.

Situation tendue due à la pandémie

La pénurie de beurre suisse s'explique par la demande élevée de produits laitiers depuis 2020, suite aux mesures du Conseil fédéral contre le coronavirus. Mais la quantité importée est relativement faible par rapport à celle qui est consommée, note l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). En Suisse, la consommation annuelle de beurre est de 40 000 tonnes. Les 1000 tonnes supplémentaires couvrent donc les besoins de moins de dix jours.

La faîtière du lait procédera à une nouvelle analyse de la situation dans deux à trois mois. Il est possible qu'elle demande un autre relèvement du contingent si la situation reste tendue sur le marché du lait. (ats/mndl)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mauvaise nouvelle pour les randonneurs suisses
Plus de 620 itinéraires ont dû être fermés aux randonneurs à cause des intempéries. Le Valais fait grise mine.

Les intempéries de cet été ont causé de gros dégâts et mis hors-jeu près 1300 kilomètres de balade. Voici ce que l’organisation faîtière Suisse Rando a confié à la NZZ.

L’article