DE | FR

Bébé est né, la paperasse vous stresse? A Lausanne, on pense à vous

Une antenne de l'état civil ouvre à la maternité du CHUV. Un bébé sourit.

Les formalités administratives, un passage obligé après toute naissance. Image: Unpslash

L'état civil de Lausanne a installé une antenne à la maternité du Chuv. De quoi faciliter les démarches après les naissances. Ce sont les nouveaux parents qui seront contents.



Votre bébé vient de sortir le bout de son nez et la dernière chose que vous avez envie de faire, c'est courir à l'administration du coin pour régler la paperasse?

Vous avez de la chance. Du moins si vous, ou votre partenaire, faites partie des 40% des Vaudois qui donnent naissance au Chuv à Lausanne. Depuis lundi, une antenne de l'état civil du Canton s'y est installée.

Un coup de main bienvenu

A la maternité, à proximité du comptoir des admissions, un officier d'état civil assurera une permanence les lundis et jeudis de 9 à 13 heures, a annoncé lundi l'Etat de Vaud.

Le professionnel guidera les parents et les équipes de la maternité dans les démarches, pour que les procédures d'enregistrement des naissances soient plus rapides et plus efficaces.

Aussi avant d'accoucher

L'officier sera même disponible avant l'accouchement pour préparer l'inscription et indiquer quels documents sont nécessaires.

Enfin, la nouvelle antenne de l'état civil sera atteignable en dehors des heures d’ouverture au 021 314 87 07. (Avec ATS)

Juste pour rire un peu

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Ces pays qui «volent» la pluie

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

«Il y a des abus en matière d’immatriculation dans le canton de Vaud»

Vaud a récemment annoncé qu’il renforçait le contrôle des véhicules qui devraient être immatriculés dans le canton mais qui ne le sont pas. Flicage? Façon de faire de l’argent? Non, se défend la conseillère d’Etat en charge du dossier, Christelle Luisier Brodard.

Pourquoi le canton de Vaud a-t-il besoin de mettre en place ce «flicage» des véhicules présents sur son territoire?On ne peut en aucun cas parler de «flicage ». En tant qu’autorité, nous devons être justes et conformes à la loi pour l’ensemble des conducteurs. C’est pourquoi nous nous engageons contre les logiques de fraudes visant à se soustraire à ses obligations. Il s’agit d’une question d’équité vis-à-vis des citoyens qui respectent la loi.

Pour ce faire, nous proposons une simplification de …

Lire l’article
Link zum Artikel