Suisse
Police

Intervention de la police lors d’un rassemblement érythréen à Fribourg

Plus d'une centaine de policiers ont été engagés à l'occasion du rassemblement.
Plus d'une centaine de policiers ont été engagés à l'occasion du rassemblement.Police de fribourg

Craintes de la police lors d’un rassemblement érythréen à Fribourg

La police fribourgeoise a déployé samedi un important dispositif pour encadrer un rassemblement d'Erythréens à Villars-sur-Glâne (FR). Elle craignait des échauffourées avec des compatriotes opposés à la rencontre. Au final, aucun blessé n'est à déplorer.
17.02.2024, 19:5218.02.2024, 10:23
Plus de «Suisse»

Plusieurs dizaines de personnes d'origine érythréenne se sont rassemblées samedi matin dans une salle de Villars-sur-Glâne, spécialement louée pour la rencontre qui se voulait pacifique et qui ne nécessitait pas d'autorisation. Les participants craignaient toutefois la venue de compatriotes violents opposés à leur réunion, explique la police cantonale fribourgeoise samedi soir.

Des bâtons et des cailloux interceptés par la police

Plusieurs patrouilles ont été engagées préventivement dans le secteur. Des voitures provenant de différents cantons ont été interceptées et leurs occupants d’origine érythréenne contrôlés. Des bâtons et des cailloux ont été découverts dans certains véhicules.

Un important dispositif préventif, avec plus d'une centaine de membres du maintien de l’ordre, a été alerté et engagé afin de parer aux confrontations.

Certains des quelque 200 opposants portaient des bâtons, des manches de hache et des cailloux, précise la police. Celle-ci a fait usage de spray au poivre pour tenir à distance quelques fauteurs de troubles.

Des violences d'origine politique

En fin de compte, personne n'a été blessé, ni parmi les personnes provenant des deux rassemblements ni parmi les forces de police. Les opposants ont été interpellés et identifiés. Les auteurs des infractions seront dénoncés et un rapport sera établi à l’attention des autorités.

Les violences entre Erythréens ne sont pas rares en Suisse et en Europe. Elles ont lieu entre partisans du dictateur érythréen Isaias Afewerki et des opposants. L'an dernier, la police est notamment intervenue lors d'une bagarre à Opfikon (ZH) et un rassemblement a été annulé au dernier moment à Rüfenacht, près de Berne. (sda/ats)

Les images de l'opération de police à Sion
1 / 10
Les images de l'opération de police à Sion
Un individu a tué deux personnes ce lundi matin à Sion.
source: sda / louis dasselborne
partager sur Facebookpartager sur X
Aux Etats-Unis, la police est toujours aussi musclée
Video: watson
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
L'islam est un choix croissant chez les jeunes suisses
En Suisse, une tendance émergente voit les jeunes, voire des mineurs, se tourner vers l'islam. Ces conversions posent des défis aux associations musulmanes suisses, appelées à jouer un rôle crucial dans la prévention des radicalisations.

Les personnes se convertissant à l'islam en Suisse sont souvent des jeunes, parfois des mineurs, relève Federico Biasca, chercheur au Centre suisse islam et société de l'université de Fribourg. Il estime la part des convertis à l'islam entre 2 et 3%.

L’article