DE | FR

Berne part en guerre contre les feux d'artifice

feux d'artifice berne interdit

Chaque année, de nombreux accidents sont signalés notamment lors de la Fête Nationale. Image: Shutterstock

La ville de Berne veut interdire les feux d'artifice dans le centre-ville par mesure de sécurité. Certains ne sont pas contents.



«Oh, la belle bleue!», non il ne sera plus possible de s'extasier devant des bouquets de pyrotechnie dans le ciel étoilé de Berne. La fête est finie. Le parlement communal a adopté jeudi un règlement en la matière. La menace d'un référendum plane, toutefois, sur cette décision.

Les autorités justifient leur décision en s'appuyant sur la sécurité. Pour le conseil communal, c'est un miracle qu'il n'y ait pas eu d'accident ces dernières années. L’usage de feux d’artifice n’est pas sans danger: en Suisse, 105 personnes se sont blessées lors des célébrations de la Fête Nationale en 2020. L’inattention et la négligence sont les causes principales d’accident. Quand on sait qu'un simple feu de Bengale peut atteindre les 400 degré à son allumage, ça ne pardonne pas!

Un feu d'artifice pour un anniversaire, futur acte de rébellion?

A droite, l'UDC s'est opposée en vain à la proposition de loi, estimant qu'elle allait trop loin. Elle demandait de ne pas «criminaliser», par exemple, un père de famille qui allumerait un vésuve lors d'une fête. Le parlement municipal a aussi rejeté une proposition vert'libérale demandant que l'interdiction soit étendue à tout le territoire de la commune.

D'autres villes ont déjà franchi le pas. A Thoune (BE), le matériel pyrotechnique est banni de la vieille ville depuis 2002. Des cités allemandes, autrichiennes ou italiennes ont également votés des interdictions similaires pour protéger leurs centres-villes. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Berne soupçonne à nouveau le tourisme électoral à Moutier

A la veille du scrutin sur la question jurassienne, le gouvernement bernois pose à nouveau la question du tourisme électoral.

Alors que dimanche, les citoyens de Moutier décideront s'ils souhaitent rester ou non dans le canton de Berne, le gouvernement bernois s'interroge sur la question du tourisme électoral.

Voici ce qu'il a écrit par le biais d'un communiqué:

Il ne répète là qu'un constat déjà exprimé le 16 septembre. Pour rappel, le Conseil municipal prévôtois, à qui il avait été demandé de mener le contrôle, ne relevait à peine que six cas à régler sur 151.

Au total, des vérifications ont eu lieu concernant quelque …

Lire l’article
Link zum Artikel