DE | FR

Le réseau 5G devrait être déployé en Suisse d'ici 2024

Le PLR exigeait le déploiement d'un réseau «de grand qualité» dans les cinq prochaines années. Ce jeudi 17 juin, la motion a été approuvée par Le National.
17.06.2021, 15:07

«La crise du coronavirus a montré à quel point il est nécessaire de disposer d'un réseau de télécommunications de grande qualité tant au niveau professionnel qu'au niveau privé». C'est le constat fait par Christian Wasserfallen (PLR/BE) qui regrette que la Suisse soit, selon lui, «à la traîne dans le processus de modernisation de son réseau téléphonique.»

Les avantages de la 5G

Pour le politicien bernois, le déploiement du réseau 5G n'avance pas, alors que les licences de téléphonie mobile ont été attribuées il y a plus d'un an. En l'état, il demande plus un développement rapide - et à des coûts aussi bas que possible - de la technologie 5G. Il tient également à ce que la population suisse soit informée de toutes les facettes de la 5G. «Actuellement, de nombreuses informations sont fausses», a critiqué le Bernois.

Christian Wasserfallen croit dur comme fer en la 5G dont il a jeudi vanté les mérites. Selon lui, la 5G permet:

  • D'accroître la vitesse de transmission des données.
  • De raccourcir les temps de réaction.
  • D'offrir un potentiel «énorme» dans plusieurs secteurs tels que la cybersanté, l'agriculture intelligente, la réalité virtuelle et augmentée, les véhicules autonomes, la production industrielle de pointe ou encore les drones.

Oui à la 5G, mais pas d'urgence

Pour Marionna Schlatter (Verts/ZH), «il n'y a aucune urgence à développer la 5G». Les effets des rayonnements sur l'homme et l'environnement font l'objet d'études. Les données actuelles sont encore trop faibles pour conclure au caractère non nuisible de la technologie, a-t-elle argumenté en vain.

La ministre de la communication Simonetta Sommaruga s'est elle prononcée en faveur du texte, et même avant les cinq and exigés. Le Conseil fédéral veut développer le réseau 5G d'ici 2024, mais en douceur. Il n'est pas question pour le moment d'assouplir les valeurs-limites visant à protéger les gens du rayonnement non ionisant. (ats/mndl)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pas de révolution dans les écoles genevoises finalement
La réforme du cycle d'orientation a été refusée à Genève par moins de 51% des votants. Un résultat très serré pour cette réforme qui divisait les enseignants.

A Genève, les opposants à la réforme du cycle d'orientation (CO22) ont remporté leur pari dimanche: le projet est refusé par 50,83% des votants. Le taux de participation s'est élevé à 40,81%.

L’article