larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Population

Voici les noms de famille les plus portés en Suisse

Découvrez si votre nom de famille fait partie des plus répandus en Romandie

On compte plus d'un demi-million de noms de famille en Suisse. Une «énorme diversité» que l'on constate surtout au niveau communal, comme le montre notre carte interactive.
14.08.2023, 06:0314.08.2023, 13:15
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Un peu plus de 8,7 millions de personnes résident en Suisse de manière permanente. A elles toutes, elles cumulent plus d'un demi-million de noms de famille différents, selon les données de l'Office fédéral de la statistique (OFS). «La variété des patronymes est énorme dans notre pays», commente-t-il. La preuve: le nom le plus fréquent, Müller, est porté par 53 686 personnes, soit à peine 0,6% de la population.

Au sommet de la liste des patronymes les plus répandus, on en trouve beaucoup à consonance allemande. Pas surprenant, étant donné que plus de 60% de la population habite en Suisse alémanique. Ainsi, après Müller, place à Meier, Schmid, Keller, Weber, Schneider, Huber, Meyer, Steiner...

La situation par région linguistique

En Suisse romande, les choses changent. Selon les données de l'OFS, le nom de famille le plus porté en terres francophones est...

Surprise
image: watson

Un peu plus de 10 200 personnes portaient, en effet, ce patronyme en 2021 (derniers chiffres disponibles). Après da Silva, on trouve Ferreira, avec 7326 mentions, Pereira (6537), dos Santos (6091) et Rodrigues (5250).

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir si vous portez l'un des 10 000 patronymes les plus répandus en Suisse romande, et avec combien de personnes vous le partagez:

En Suisse italienne et dans les régions romanches, les noms les plus fréquents sont, respectivement, Bernasconi et Derungs.

La situation par canton

Les statistiques cantonales reflètent en grande partie celles des régions linguistiques. Ainsi, on retrouve da Silva au somment des classements de quatre cantons romands sur six. Seules exceptions, le Jura (Fleury) et le Valais (Fournier), bien que, dans ce dernier cas, da Silva arrive juste après.

Même scénario en Suisse alémanique, où Müller monopolise onze classements cantonaux. Meier, Schmid, ou Keller sont également très répandus.

La situation par commune

La situation se complexifie au niveau communal. La carte interactive ci-dessous montre les cinq premiers noms les plus répandus dans chaque commune du pays:

Comme les statistiques communales le montrent, les villes affichent une plus large diversité de noms de famille: souvent, le patronyme le plus répandu concerne moins de 1% des habitants. A Lausanne, Genève, Neuchâtel et Fribourg, par exemple, les da Silva sont les résidents les plus fréquents, mais ne représentent que 0,37%, 0,49%, 0,54% et 0,60% du total.

Inversement, ce sont surtout les (très) petits villages qui affichent les chiffres les plus compacts. Dans la commune de Simplon (VS), 38,1% des habitants - soit 112 sur 294 - portent le patronyme d'Arnold. Même scénario à Riemenstalden (SZ), où 33 résidents sur 89 s'appellent Betschart. L'exemple le plus impressionnant se trouve pourtant dans le Jura bernois: à Rebévelier, plus de 80% des habitants, 33 sur 41, s'appellent Amstuz.

200 personnes posent nues près de la mer Morte
1 / 11
200 personnes posent nues près de la mer Morte
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le ras-le-bol des Suisses risque de tuer un mythe
Ce dimanche, la 13ᵉ rente AVS pourrait être acceptée par les Suisses. Un «oui» qui exprimerait un changement radical dans la philosophie helvétique.

Dimanche, nous serons fixés sur le sort de l'initiative populaire de l'Union syndicale suisse pour une 13ᵉ rente AVS. Elle a de réelles chances d'être acceptée par le peuple. Un résultat qui aurait tout d'historique.

L’article