assez ensoleillé
DE | FR
2
Suisse
Restaurants

Après les menaces de mort, les cafés pris en otage à cause du certificat

Image
keystone/shutterstock

Vaccins, menaces de mort et certif: les bistrots se sentent pris en otage

Après les menaces de mort envoyées à un restaurateur, le président de GastroJura, Maurice Paupe, s'inquiète. «Nous allons nous retrouver au coeur de toutes ces histoires entre vaccinés et non-vaccinés.»
23.07.2021, 17:1425.07.2021, 16:34
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Les restaurateurs se retrouvent bien malgré eux au coeur des débats autour de l’extension du certificat sanitaire ou de la vaccination en général. Dans le canton de Bâle-Campagne, l’un d’eux en a fait l’amère expérience: propriétaire d’un restaurant, il a décidé d’offrir une récompense aux personnes s’étant fait vacciner. Résultat: il a reçu des menaces de mort, relate 20 minutes. Le patron a donc décidé de porter plainte.

«L’interlocuteur en savait assez sur moi et je suis resté interloqué. Quand je lui ai demandé ce qu’il ferait, il a répondu: tu verras, tu ne vivras pas assez longtemps pour le savoir!»
Le restaurateur

Dans le canton voisin, le président de GastroJura et patron du café de la Poste à Saignelégier (JU), se montre inquiet.

«Aujourd’hui, il y a des clans qui se forment entre les vaccinés et les non-vaccinés. Si le certificat sanitaire est demandé pour aller au restaurant, nous allons nous retrouver au coeur de toutes ces histoires»
Maurice Paupe

Il y voit aussi un risque pour son business. L’exigence du certificat «pourrait aussi nous faire perdre de la clientèle. Ce n’est pas impossible que nous soyons aussi passibles d’amende si nous ne respectons pas les règles. Selon moi, ce devrait pourtant être de la responsabilité du client et non pas du restaurateur.»

Aussi, avec son organisation, Maurice Paupe a fait ses petits calculs: le contrôle du certificat sanitaire prendrait environ 40 secondes par personne. «Et les personnes étaient prêtes à le dégainer. Donc en réalité, ça pourrait prendre bien plus de temps. Tout ça, c’est du temps en moins pour faire notre travail…»

Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)

1 / 13
Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.

Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Ce village suisse élu «le plus paradisiaque d'Europe»? Mensonge!
Le quotidien Le Soir vient de décerner son titre du «village le plus paradisiaque d'Europe». Ô surprise, cet eldorado se trouverait en Suisse, au coeur des Alpes bernoises. Malheureusement, nos confrères belges sont à côté de la plaque, juste très gentils... ou pas très informés.

«Un endroit magnifique, qu'on pourrait presque qualifier de paradisiaque», «dépaysant» et «féérique», à la nature «rayonnante» et «foisonnante», riche de «cascades», «montagnes à perte de vue» et «maisons pleines de charme».

L’article