Suisse
retraite

L'AVS, l'AI et les APG ont fini 2023 avec de bons résultats

L'AVS et l'AI vont bien

L'AVS, l'AI et les APG ont terminé 2023 avec des résultats positifs, malgré l'instabilité des marchés financiers, selon Compenswiss mardi.
23.04.2024, 11:27
Plus de «Suisse»

L'AVS et l'AI ont bouclé l'année 2023 sur des résultats de répartition positifs, tout comme le régime des APG. Ce malgré la grande instabilité des marchés financiers, note mardi l'organisme Compenswiss.

L'AVS termine l'exercice 2023 sur un résultat de répartition positif de 1,2 milliard de francs. Malgré la hausse des charges par rapport à l'année précédente, les produits de l'AVS, également en augmentation, ont dépassé les charges en 2023, écrit Compenswiss dans un communiqué. Le résultat d'exploitation s'élève à 2,9 milliards.

Le résultat de répartition de l'AI, à 50 millions de francs, est positif pour la deuxième fois consécutive depuis la fin du financement complémentaire de l'AI en 2018, poursuit Compenswiss. Le résultat d'exploitation se monte à 206 millions, ce qui ne permet encore aucune réduction de la dette de l'AI envers l'AVS.

Du côté des APG, le résultat de répartition est aussi dans le vert, à 173 millions. Le résultat d'exploitation est de 246 millions. (jah/ats)

Le froid s'installe pour un moment en Suisse romande
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Les agressions anti-LGBTIQ signalées à une helpline ont doublé en 2023
L'an dernier, 305 cas d'agressions haineuses envers les LGBTIQ ont été signalés à une helpline en Suisse. Un nombre qui a doublé en une année.

Le climat s'est nettement détérioré pour la communauté LGBTIQ en Suisse. L'an dernier, 305 cas d'agressions haineuses ont été signalés à la helpline dédiée aux personnes lesbienne, gay, bisexuelle, trans, non-binaire ou intersexe. C'est plus du double qu'en 2022.

L’article