Suisse
route

Pâques: ce sera l'enfer sur les routes suisses ce week-end

Pour éviter les bouchons au Gothard, le TCS conseille de partir tôt le matin ou tard le soir.
Pour éviter les bouchons au Gothard, le TCS conseille de partir tôt le matin ou tard le soir.Image: KEYSTONE

Ce sera l'enfer sur les routes suisses ce week-end

Les automobilistes se rendant vers le sud pour le week-end de Pâques ne disposent pas de beaucoup d'options. Les tunnels du Gothard, du Grand-Saint-Bernard et du San Bernardino connaîtront d'importants embouteillages. Voici les moments à éviter.
28.03.2024, 20:47
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Le week-end de Pâques est là - et, avec lui, son traditionnel cortège de bouchons. Cette année ne fait pas exception, prévenait dès ce lundi le TCS. Bien au contraire. Comme d'habitude, le point chaud est le tunnel du Gothard, «porte d'entrée vers l'Italie», qui sera «très sollicité», avance Laurent Pignot, porte-parole du TCS.

«Une première vague de voyageurs se rendant vers le sud a déjà eu lieu les 23 et 24 mars», poursuit-il. Cette semaine, les premiers bouchons se sont produits dès mercredi et ont atteint neuf kilomètres. Mais le pire reste à venir: la plus grande vague d'automobilistes est attendue le Vendredi saint, écrit le TCS dans un communiqué. Des pics sont prévus toute la journée, entre 8 heures du matin et 20 heures du soir. Ce n'est qu'après ce moment que les embouteillages vont commencer à se résorber, quoique «lentement».

Le scénario va se répéter quelques jours plus tard, de l'autre côté du tunnel. Si les premiers retours sont attendus le dimanche de Pâques, les choses vont se faire sérieuses à partir du lendemain: entre 10 et 22 heures, il faut s’attendre à de longues files d’attente au niveau du portail sud à Airolo, selon le TCS.

Près de 30 000 véhicules

Un coup d'oeil aux données de l'Office fédéral des routes (OFROU) confirme les prévisions du TCS. L'année dernière, 26 864 véhicules ont transité par le tunnel du Gothard le Vendredi saint, contre 18 553 en moyenne annuelle - soit une hausse de 44%. Le lundi de Pâques, ils étaient encore plus nombreux: 27 980, ce qui correspond à une hausse de 50%.

L'année dernière, les embouteillages ont atteint par moments jusqu'à 19 kilomètres devant le portail nord le Vendredi-Saint. Il faut également rappeler que le tunnel du Gothard est un cas particulier. Doté d'une seule voie par direction, il est un goulot d'étranglement et atteint plus rapidement ses limites.

Deux alternatives existent, mais...

Deux alternatives s'offrent aux automobilistes en route vers le sud, rapporte le TCS. Les voyageurs romands peuvent emprunter le tunnel du Grand-Saint-Bernard. Pourtant, contrairement au Gothard, celui-ci est payant. De plus, «il risque de connaître également un trafic soutenu», prédit Laurent Pignot.

Ce que les données de l'OFROU semblent confirmer. Quelque 7800 véhicules ont transité par le tunnel du Grand-Saint-Bernard le Vendredi saint de l'année dernière, et environ 7100 le lundi de Pâques. Beaucoup moins que le Gothard, mais la hausse par rapport à la moyenne annuelle est beaucoup plus importante, cette dernière n'étant que de 2629 véhicules par jour. Autrement dit, lors de ces deux jours, le trafic a grimpé de près de 200%.

La deuxième alternative intéresse surtout les voyageurs alémaniques, qui peuvent opter pour un détour par la route du San Bernardino (GR). Là encore, des perturbations ne sont pas non plus à exclure, alerte le TCS. Selon l'OFROU, le nombre de véhicules passant par le tunnel l'année dernière est passé de quelque 8000 en moyenne à plus de 20 000, marquant des augmentations de 144%.

Bien choisir l'heure du départ

A cela s'ajoute le fait que plusieurs cols, dont ceux du Saint-Gothard, du Nufenen et du Grand-Saint-Bernard, sont encore fermés. Par conséquent, ils ne pourront pas être empruntés en tant qu’itinéraires alternatifs vers le sud.

Il ne reste qu'à bien choisir l'heure du départ. «Pour éviter les embouteillages en voyageant vers le sud, le TCS conseille d’arriver au portail nord du Saint-Gothard tôt le matin avant 8 heures ou tard le soir après 22 heures», explique Laurent Pignot. Le même comportement est recommandé pour le retour, le lundi de Pâques.

Les automobilistes décidant d'emprunter le Grand-Saint-Bernard sont invités à suivre le même conseil:

«Eviter les heures de pointe et partir soit tôt dans la journée, soit en soirée»
Laurent Pignot, TCS

«Celles et ceux qui voyagent vers le sud depuis le Plateau peuvent choisir le transport auto ferroviaire pour passer le Lötschberg ou le Simplon», conclut Laurent Pignot. Le TCS rappelle finalement qu'«il est également possible de rejoindre confortablement le sud en train».

Bloqué dans des bouchons? Voici des images de bouchons
1 / 12
Bloqué dans des bouchons? Voici des images de bouchons
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
La Confédération achète un terrain pour un centre d'asile
Le contrat a été signé entre la Confédération et le propriétaire d'un terrain à Arth, une commune schwytzoise, pour la construction d'un futur centre de requérants d'asile.

La Confédération achète un terrain à Arth (SZ) pour y construire un centre fédéral d'asile qui doit permettre d'héberger 170 personnes. Le canton de Schwyz et la commune d'Arth soutiennent le projet, mais la population émet des réserves.

L’article