averses éparses
DE | FR
Suisse
RTS

Le harcèlement à la RTS n'annule pas la votation «No Billag»

Le journal Le Temps avait d
Image: sda

Le harcèlement à la RTS n'annule pas la votation «No Billag»

Un recourant avait demandé l'annulation de la votation populaire, assurant que si les gens avaient su avant, ils auraient rejeté le texte. Les juges ne retiennent pas son argument.
03.05.2021, 12:0003.05.2021, 15:52
Plus de «Suisse»

La votation du 4 mars 2018 sur l'initiative «No Billag» n'est pas annulée. elle visait la suppression des redevances radio et télévision. Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un citoyen genevois qui invoquait les révélations du journal «Le Temps» sur les dysfonctionnements au sein de la RTS.

L'argument du recourant:

Le recourant estimait que les dysfonctionnements dévoilés ultérieurement par «Le Temps» auraient pu influencer de manière déterminante la votation «No Billag» dont le résultat était très net. Le Genevois affirmait que la moitié des votes contre l'initiative se seraient ajoutés à ceux des partisans si la SSR n'avait pas pratiqué une «rétention d'informations».

Le contre-argument du Tribunal fédéral:

Pour les juges, l'argumentaire du recourant ne suffit pas à démontrer que la connaissance par le public des dysfonctionnements dévoilés ultérieurement par «Le Temps» aurait pu influencer de manière déterminante la votation «No Billag».

En l'espèce, la Cour constate que l'initiative populaire «Oui à la suppression des redevances radio et télévision» a été rejetée par une large majorité des votants (71.6%) et par tous les cantons. En effet, le Tribunal fédéral rappelle que des conditions très strictes doivent être remplies pour obtenir le contrôle de la régularité d'une votation fédérale sur la seule base de la Constitution. Une pesée des intérêts doit être menée, qui tient compte de l'écart des voix, de l'influence des irrégularités sur le résultat du vote et de la sécurité du droit notamment. (ats)

15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Swiss n'a plus de patron: des Allemands pourraient prendre le pouvoir
Trois ans seulement après avoir pris la tête de Swiss, son directeur Dieter Vranckx s'en va. La direction de la compagnie aérienne sera entièrement renouvelée, et il est possible que le nouveau CEO soit allemand.

Personne ne s'y attendait. Jeudi soir, Swiss a annoncé le départ de son chef, Dieter Vranckx, nommé «Chief Commercial Officer» au siège de la maison mère Lufthansa. Ce n'est pas tout. En début de semaine, la compagnie aérienne a annoncé le départ de son directeur financier, Markus Binkert, après 19 ans d'activité. Il ne reste donc actuellement plus que la directrice commerciale, Heike Birlenbach. Elle est arrivée en janvier.

L’article