DE | FR

Voici ce qui inquiète les Suisses sur Internet

Image: Shutterstock
Les Suisses n'ont pas peur de l'Internet. De manière générale, ils s'y sentent à l'aise, mais de nombreux éléments spécifiques les inquiètent.
04.05.2021, 15:0504.05.2021, 18:05

Internet peut être un lieu hostile. La plupart de la population suisse s'y sent en sécurité, mais se préoccupe de certains aspects spécifiques tapis dans le cyberespace, indique un sondage publié mardi:

  • L'utilisation de leurs données par des entreprises internationales préoccupe 64% des personnes interrogées.
  • L'hameçonnage, une technique visant à obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité, inquiète 62% de la population.
  • Le piratage informatique est une préoccupation pour 60% des sondés.
  • Le vol de données sensibles ou à caractère personnel préoccupe un peu plus de la moitié des personnes interrogées.
  • La mise en place d'une identité électronique par des prestataires privés inquiète 55% des Helvètes.

L'enquête semble montrer que les Suisses font confiance aux autorités fédérales. Les éléments suivants ne posent pas problème pour plus de deux tiers des sondés:

  • Le risque de surveillance par les autorités suisses.
  • La mise en place d'une identité électronique par l'Etat.
Enquête représentative
Réalisé par l'association Suissedigital, le sondage a été mené en ligne auprès de 2050 habitants de Suisse alémanique et romande. Il sera poursuivi sur Internet et peut être rempli sur la même page que le «Security Check» de Suissedigital. Ce test en ligne vise à sensibiliser le public aux dangers du cyberespace.

(ats/asi)

Après ce sujet anxiogène, détendez-vous avec les images de cette piscine:

1 / 9
La plus impressionnante piscine du monde à Londres
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
Thèmes

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le diplomate russe Boris Bondarev est sous protection policière 24h/24
Le haut fonctionnaire qui a critiqué Poutine en démissionnant avec fracas lundi. Une prise de position qui l'oblige à être sous surveillance jour et nuit.

Boris Bondarev, un ex-diplomate russe de 41 ans, est sous la protection 24h/24 de policiers suisses, rapporte 24 heures. Les raisons? Il a quitté lundi, à Genève, le service de la mission de l’ONU de son pays en attaquant le président russe Vladimir Poutine et sa guerre en Ukraine à travers une lettre ouverte. Une protestation qui a eu un retentissement mondial.

L’article